Sommaire
Senior Actu

Consommation : que veulent les seniors ?

Avec l’avancée en âge de la population française, le marché des seniors est en pleine expansion. Dans ce contexte, l’AFNOR vient de dévoiler les résultats d’une grande enquête sur les attentes de consommation des aînés et de leurs proches.


Consommation : que veulent les seniors ?
Cela fait un peu plus d’une dizaine d’années que les responsables marketing se sont rendus compte du formidable potentiel que représentait le marché des seniors. Depuis, de nombreuses campagnes, services et produits leurs sont dédiés. Avec plus ou moins de succès… Car tout n’est pas toujours bien adapté à ce marché de consommateurs exigeants et connaisseurs. Des agences spécialisées se sont même créés, mais il reste des progrès à faire.
 
Dans cet esprit, et bien consciente du formidable potentiel de cette « silver économy », l’AFNOR a dévoilé la semaine dernière une grande enquête sur les attentes des seniors dans de nombreux domaines de la vie quotidienne… Ainsi, les ainés souhaiteraient, d’une manière générale, que les étiquettes et les modes d'emploi soient simplifiés et plus faciles à lire ; cela fait des années que les seniors réclament ce changement sans qu’il ait été jamais pris en compte !
 
Dans le secteur de l'agroalimentaire, plus de 70% voudraient avoir des informations nutritionnelles clairement étiquetées et facilement identifiables (ici les choses changent et s’améliorent quelque peu). On apprend également que les seniors aimeraient obtenir plus facilement des informations dans le domaine de la santé, de la nutrition, des activités sportives, du sommeil, de la mémoire et des services disponibles près de chez soi. Pour le coup, le web offre des formidables opportunités de s’informer. Encore faut-il s’en servir. Ils demandent aussi la mise en place de structures dédiées aux conseils, des numéros verts, de numéros uniques, de guichets d'accueil...
 
Sans trop de surprise, ce sondage montre le besoin de rester indépendant et de ne pas devenir une « charge » pour sa famille. Une très large majorité (85% des sondés) semble prête à s’ouvrir aux services à domicile ou aux nouvelles technologies pour rester autonomes le plus longtemps possible chez soi. Les technologies adaptées tiennent également une place importante dans la vie des seniors, pour continuer à apprendre, à s'amuser (59,8%) mais également à rester en contact avec sa famille ou ses amis (50%).
 
EHPAD, accueils de jour ou temporaires, cantous, logements foyers, résidences services... Il existe en France plus de dix mille établissements pour personnes âgées. Pour autant, les deux-tiers (67%) indiquent ne pas connaître les hébergements temporaires, les accueils de jour et autres structures alors même qu’une majorité (83%) des aidants aimeraient bien s’accorder un peu de répit de temps en temps. Les deux-tiers demandent aussi de l’information sur les aides financières possibles et les démarches à suivre afin d’intégrer ces structures. Un comparatif des établissements existants est un point clé demandé par les ainés et leurs proches.
 
En matière de transports en commun : 78% des seniors les utilisent (bus, tram, métro ou RER). Cependant, 60% aimeraient un accès facilité (de nombreuses stations ou  véhiculent restent encore totalement inadaptés),  une fréquence de passage plus importante et un tarif plus avantageux. A noter aussi une forte demande sur les services adaptés comme l'accompagnement d'une personne jusqu'à l'accueil de l'hôpital (ces services existent mais restent méconnus).
 
En ce qui concerne l’activité physique : ce qui restreint l’accès au sport, ce sont surtout l'absence de structures, le coût élevé des abonnements, la peur de s'inscrire seul ou l'absence de sport adapté à la condition physique des seniors. Pourtant, dans ce domaine de nombreux progrès ont été accomplis. Les mairies proposent des cours pour seniors mais également les clubs de sport privés.
 
Enfin, en ce qui concerne les relations des ainés avec les banques, cette étude montre un réel besoin d’accompagnement des seniors (45%) et une demande de simplification des démarches (93%). Tout comme le reste de la population, les ainés souhaitent une plus grande transparence des frais bancaires (68,9%) ainsi qu’une meilleure information concernant des placements financiers. La question de l’héritage et donc la possibilité pour la descendance d’utiliser les fonds sans frais ou facilement est également une réelle préoccupation pour  cette population (55,6%).


Publié le Mercredi 10 Décembre 2014 dans la rubrique Consommation | Lu 1739 fois