Sommaire
Senior Actu

Connaissance de la retraite : les Français peuvent mieux faire

La Caisse des dépôts et consignations a publié le 25 janvier 2013, les premiers résultats d’une enquête par sondage visant à mieux connaitre les connaissances et les attentes des Français à l’égard de la retraite. Toujours d’actualité, La Finance pour Tous, revient sur le sujet en ce début d’année 2016. Détails.


Connaissance de la retraite : les Français peuvent mieux faire
L’enquête réalisée par TNS Sofres en septembre/octobre 2012 a été construite en collaboration avec Luc Arrondel et André Masson, deux chercheurs du CNRS spécialistes des questions d’épargne.
 
L’originalité de l’étude consiste à construire des indicateurs synthétiques dans quatre domaines : le niveau de connaissance des Français en matière de retraite, leur niveau d’inquiétude face à l’avenir, leur niveau d’attachement au système existant et enfin les axes de réformes souhaités.
Indicateurs synthétiques
 
Le niveau de connaissance des Français est évalué par trois indicateurs différents distinguant :
- la connaissance du système de retraite,
- celle du contenu de la réforme de 2010 et
- la connaissance des droits personnels acquis pour la retraite.
 
Chaque indicateur est construit sur un ensemble de questions pour éviter les biais liés à une seule réponse.
- L’indicateur sur le niveau de connaissance du système de retraite repose sur 5 questions portant sur la connaissance d’un régime en répartition, en capitalisation, en annuités et en points. A partir de trois bonnes réponses, il a été considéré que l’on connaît bien le système de retraite.
- L’indicateur sur le niveau de connaissance de la réforme de 2010 est basé sur 6 questions portant sur le contenu, les objectifs et les modalités de cette réforme. A partir de 3 bonnes réponses il a été supposé que l’on connait bien la réforme de 2010.
- L’indicateur de connaissance de ses propres droits à pension se fonde sur 3 questions portant sur la connaissance du nombre de trimestres validés, sur le nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier d’une retraite à taux plein et sur l’âge minimum possible de départ en retraite. Une bonne connaissance de ses droits est supposée acquise lorsque l’enquêté a obtenu au moins 2 bonnes réponses sur les 3.
 
Bonne connaissance de la réforme des retraites de 2010
S’agissant de la connaissance du système des retraites, les questions sur la répartition, la capitalisation, la retraite par annuités et le fait que le système français est principalement un système par répartition ont chacune 60 % de bonnes réponses. Mais 27 % seulement des Français savent que la retraite du secteur privé se compose d’une partie par annuités et d’une partie par points. Selon les auteurs de l’enquête ces résultats correspondraient à une assez bonne connaissance du système de retraite. On peut au contraire penser que ce « verre presqu’à moitié vide » traduit des lacunes importantes qu’il serait très utiles de combler.
 
S’agissant de la connaissance de la réforme de 2010, les choses vont nettement mieux puisque 82 % des Français ont au moins trois bonnes réponses sur les 6 posées. 87 % savent que la réforme augmente l’âge de départ et la durée d’activité requise. Toutefois les résultats montrent une certaine confusion entre la notion d’âge légal et celle de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein.
 
Une connaissance limitée des droits personnels
En revanche, les Français semblent avoir un niveau d’information plus limité sur leurs propres droits à la retraite avec globalement 35 % seulement des personnes interrogées qui en ont une bonne connaissance.
 
Cela corrobore une enquête par sondage réalisée en 2010 par la CNAV, le COR (Conseil d’orientation des retraites) et le Ministère des affaires sociales qui établissait que 37 % des personnes parties en retraite en 2008/2009 connaissaient trois des cinq dispositifs essentiels que sont le taux plein, la décote, la surcote, le cumul emploi-retraite et la retraite progressive (et seulement 10% en connaissaient cinq sur cinq).
 
Sans surprise, la connaissance des droits personnels est très faible chez les jeunes. Il s’améliore à l’approche de la retraite ainsi que pour ceux qui reçoivent un relevé de situation individuelle (RIS) quel que soit leur âge (le taux de bonne réponse à l’indicateur est de 20 % chez les jeunes contre 50 % pour les plus de 50ans).
 
On conclura de cette étude que dans le domaine de la retraite, comme  dans bien d’autres domaines de la vie courante, l’effort d’éducation financière doit encore être amplifié et certainement pas ralenti.
 
Les Français attachés à leur système de retraite
S’agissant des autres indicateurs synthétiques, l’enquête de la CDC confirme d’autres sondages passés : s’ils sont  inquiets quant à l’avenir du système de retraite et de leur propre pension, les Français sont fortement attachés au système actuel, même parmi les jeunes générations. S’agissant des réformes pour le pérenniser, ils privilégient l’allongement de la durée de cotisation.
 
Source


Publié le Jeudi 14 Janvier 2016 dans la rubrique Retraite | Lu 1169 fois