Sommaire
Senior Actu

Congrès des Notaires de France : nous sommes tous des êtres numériques

Le prochain Congrès des Notaires de France (17/20 septembre 2017) aura pour thème : « # Familles # Solidarités # Numérique, le notaire au cœur des mutations de la société ». Focus sur un monde de plus en plus « numérique ».


Congrès des Notaires de France : nous sommes tous des êtres numériques
Chacun de nous se prolonge numériquement par les traces qu’il laisse sur Internet. Cette existence virtuelle génère des droits et des obligations très concrets qu’il est impératif de cerner.
 
Parmi les mutations récentes de la société, celle du numérique est l’une des plus marquantes. S’étant diffusée rapidement dans le monde entier, touchant l’ensemble des secteurs économiques et toutes les classes sociales, elle est en train de faire évoluer l’homme en véritable homo numericus. La moitié de la planète pratique le web (soit 3,77 milliards d’internautes), et plus d’un tiers est inscrit sur les réseaux sociaux (soit 2,79 milliards).

Les Français passent en moyenne 1h16 par jour sur les réseaux sociaux. La dernière révolution technologique a tout envahi jusqu’à la sphère privée de chacun. Quels sont nos droits sur nos données ? Qu’est-ce qu’une personne numérique ? Comment transmettre mon patrimoine numérique ? 
 
Il était une fois la révolution numérique
Conduisant à la mise en réseau et à la mise en données du monde, cette mutation interroge sur le contenu et le régime de nos droits fondamentaux. Si le numérique peut contribuer à ce que les personnes jouissent de certains droits comme la liberté d’expression ou d’entreprendre, il en fragilise d’autres comme le droit à la vie privée, le droit de propriété ou le droit à la sécurité. Comprendre les enjeux du numérique nécessite d’en retracer l’histoire. Ce travail historique inédit qui sera présenté au Congrès des notaires permet de révéler comment cette culture numérique a abouti à une révolution numérique.
 
La personne numérique
La définition et la protection de nos données, la découverte de nouveaux algorithmes toujours plus puissants pour les traiter et leur exploitation plus ou moins éthique sont des enjeux majeurs pour demain. La personne et son patrimoine dans cet espace virtuel sont en particulier au cœur des cogitations. Ainsi, l’avènement du numérique rend incontournable la réflexion sur l’identité numérique, les droits de la personne numérique et son patrimoine numérique. La loi Lemaire a récemment intégré cette dimension, en reconnaissant notamment le droit à l’oubli mais uniquement pour les mineurs.
 
Un monde virtuel à sécuriser
Ces questions majeures se posent aux notaires dans leur pratique quotidienne. Par ailleurs, eux-mêmes exercent dans une économie qui s’est ubérisée. Déjà en pointe sur la dématérialisation des actes et leur sécurisation, ils continuent d’investir dans de nouveaux outils performants au service de leurs clients, pour accompagner ces derniers dans la révolution numérique et y assurer l’indispensable sécurisation des opérations économiques.

​Une minute sur Internet : des millions de tranches de vie

7 millions de snaps envoyés sur Snapchat
216 millions de photos aimées sur Facebook
2,4 millions de photos aimées sur Instagram
350 000 tweets sur Twitter, dont 10 000 contenant un emoji
400 heures de vidéos téléchargées sur YouTube
10 000 images épinglées sur Pinterest
18 000 upvotes ou downvotes sur Reddit
1 million de vues sur Vine
110 000 appels sur Skype
70 millions de mots traduits sur Google Translate
830 000 fichiers téléchargés sur Dropbox
570 000 GIF visionnés issus de Giphy
3,5 millions de textos aux États-Unis


Publié le Vendredi 31 Mars 2017 dans la rubrique Internet | Lu 939 fois