Sommaire
Senior Actu

Civis Memoria : pour conserver et partager la mémoire des hommes

Le nouveau site Internet baptisé Civis Memoria a pour ambition de devenir la première bibliothèque du souvenir… L’idée, recueillir des témoignages d’hommes et de femmes sur des événements historiques qu’ils ont directement vécus en remontant de 1927 à aujourd’hui. Et cela, afin de conserver, de partager et de transmettre ces souvenirs de génération en génération. « Vous l’avez vécu ? Racontez-le ». Explications…


Concrètement, Civis Memoria est une bibliothèque dédiée à la mémoire des Hommes qui a pour vocation de conserver et de partager les souvenirs de ceux dont le destin a croisé l’histoire.

Citons par exemple le témoignage de Christine Caron, présidente de la section Natation au Lagardère Paris Racing et Porte Drapeau de la Délégation française aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968 qui se souvient… :

« Histoire et mémoire sont deux choses bien distinctes rappellent les responsables de ce concept. Civis Memoria collecte des souvenirs. Le témoignage d’un Homme peut parfois avoir quelque chose à dire sur l’Histoire, mais il appartient aux historiens de le décider. En revanche, ce témoignage a toujours quelque chose à dire sur l’Homme et c’est précisément cette part intime, subjective, tissée dans la perception et passée au tamis du temps qui nous intéresse ».

Qu’avez vous ressenti ce jour là ? Quels étaient vos doutes, vos impressions, vos attentes, vos peurs ? Et qu’est-ce que cela a changé pour vous ? Qu’aimeriez-vous que vos petits-enfants en retiennent ? « Ce que nous entendons construire tous ensemble est un grand récit fragmentaire, qui parle des hommes dans la marche des siècles, de leur besoin de transmettre et de leur espoir que, dans leurs traces, ils laissent parfois quelque chose d’utile pour ceux qui les suivent » ajoutent les auteurs de ce nouveau site Internet.

Dans cet esprit, pour contribuer à cette aventure, il faut avoir été le témoin direct ou l’acteur d’un événement historique. Rien ne vous empêche, en revanche, d’aider vos aînés à le faire s’ils ne sont pas familiers avec l’outil informatique. Mais, dans tous les cas, le souvenir doit être personnel et rédigé sous la forme d’un témoignage à la première personne. Vous pouvez ensuite consulter les mieux notés, les plus consultés ou les plus récents.

Mais au-delà de la « simple lecture et participation écrite », vous pouvez aussi contribuer sous la forme de photos ou de vidéos si vous avez fixé un événement en image. La vidéo peut également vous permettre de vous enregistrer en train de raconter si vous êtes plus à l’aise à l’oral qu’à l’écrit. Dans le même but, vous pouvez vous enregistrer en audio et envoyer le fichier. Cependant, quelque soit le media, il vous faudra vous inscrire pour diffuser un souvenir. C’est entièrement gratuit et cela ne prend que quelques minutes.

Naturellement, tous les témoignages reçus font l’objet d’une lecture afin de protéger la collectivité contre les manipulateurs aux intentions délictueuses (révisionnistes, négationnistes, diffamateurs, etc.), mais aussi pour la préserver de tous ceux qui confondent grossièreté et invective avec liberté d’expression.

Voilà une bien belle idée ! A vos plumes…
Civis Memoria : pour conserver et partager la mémoire des hommes


Publié le Vendredi 27 Juin 2008 dans la rubrique Intergénération | Lu 5806 fois