Sommaire
Senior Actu

Circulation d’e-mails frauduleux : l’administration fiscale rappelle les consignes de sécurité

Des courriers électroniques frauduleux ont été adressés à certains contribuables par un expéditeur utilisant l’entête ou la signature de la Direction générale des finances publiques ou du Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat.


Ces courriers, accompagnés le plus souvent d’un formulaire, invitent les contribuables à communiquer des informations personnelles ainsi qu’un numéro de carte bancaire en vue d’obtenir un remboursement d’impôt.

La Direction générale des finances publiques confirme ne pas être à l’origine de ces envois. L’administration fiscale rappelle qu’elle ne demande jamais le numéro de carte bancaire ni pour le paiement d’un impôt ou le remboursement d’un crédit d’impôt, ni pour compléter des coordonnées personnelles.

D’un point de vue général, il est recommandé de ne jamais communiquer par courrier électronique de données personnelles et surtout pas le numéro de carte bancaire. Si vous recevez un courrier électronique de ce type, voici les consignes à suivre :

- ne répondez pas à ce message,
- ne cliquez pas sur les liens à l’intérieur du message (ils peuvent vous rediriger vers un faux site),
- supprimez le message de votre boîte aux lettres.

Un numéro en cas de doute : le 08 11 02 02 17 (coût d’un appel local).

Parce que les seniors sont de plus en plus nombreux à surfer sur la toile, mais également parce qu’ils sont des cibles de choix pour les arnaqueurs en tous genres, voici un site web mis en ligne par le gouvernement qui pourra les guider en cas de pépin : www.internet-signalement.gouv.fr ainsi qu’un numéro de téléphone à appeler en cas de doute : .

Alors que les ventes en ligne ne cessent d’augmenter, parallèlement, les escroqueries grimpent aussi à la vitesse « grand v » !

« Escroquerie, que dit la loi ? Que faire lorsque l'on a été victime d'une escroquerie ? A qui signaler un courriel ou un site d'escroqueries ? » Un dépliant –téléchargeable en ligne- aborde clairement toutes les questions –légitimes- que l’on peut se poser dans pareille situation.

Dans tous les cas, lorsque vous effectuez un achat en ligne : faites-le uniquement sur les sites de confiance, signalés par le logo et dont l'adresse commence, au moment de la transaction, par « https ». De plus, vous pouvez éviter le piratage de votre carte bancaire en protégeant votre ordinateur avec un anti-virus, un pare-feu et un logiciel anti-espion à jour

Comment porter plainte :

Si vous êtes victime d'une escroquerie, déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche.

Munissez-vous de tous les renseignements en votre possession :

- références du ou des transferts d'argent effectués,
- références de la ou des personnes contactées : adresse de messagerie ou postale, pseudos utilisés, numéros de téléphone, fax, copie des courriels/courriers échangés…,
- tout autre renseignement pouvant aider à l'identification de l'escroc.


Publié le Vendredi 18 Mars 2011 dans la rubrique Internet | Lu 3053 fois