Sommaire
Senior Actu

Cinq idées reçues sur le sport… : éclairage sur cinq points bien spécifiques avec la FFEPGV

Quelque soit le domaine, les idées reçues ont la vie dure ! Ainsi, et afin de régler une bonne fois pour toute ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, la Fédération Française d'Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) revient en détail sur cinq points qui pourraient briser votre élan de reprendre une activité physique.


Cinq idées reçues sur le sport… : éclairage sur cinq points bien spécifiques avec la FFEPGV
Idée reçue no 1 - « Il faut souffrir pour que ce soit efficace »
Cette assertion est fausse. La douleur est parfois donnée comme un signe de bonne séance.
 
Qui n'a jamais entendu dire : « C'est de la bonne douleur, c'est un mal pour un bien... ». Cette idée est erronée !
 
Il faut être attentif  à la douleur car c'est un signal que notre corps envoie pour exprimer un dysfonctionnement. Il ne faut donc pas l'ignorer et encore moins la valoriser ! Cette alerte permet en  de prévenir des blessures ou des accidents. En particulier, un peu de douleur musculaire, qui signe un exercice intense prolongé, engage peut-être à prendre une journée de repos !
 
Idée reçue no 2 - « Le sport fait maigrir »
Cette affirmation est fausse. Pour maigrir, il faut dépenser davantage de calories que celles apportées par l'alimentation. Le sport ne fait pas perdre de poids car s'il contribue bien à augmenter la dépense énergétique, il détermine également une augmentation de l'apport alimentaire. Pour perdre du poids, il faut diminuer un peu son alimentation, tout en la gardant équilibrée. En dehors de toute modification du poids, le sport permet d'obtenir une silhouette plus harmonieuse à travers une meilleure tonicité musculaire. Globalement, le sport est déjà très bénéfique à la santé même sans perte de poids.
 
Idée reçue no 3 - « Transpirer fait maigrir »
Cette affirmation est fausse. Transpirer survient en réponse à un exercice d'une certaine intensité. Transpirer permet alors le refroidissement du corps grâce à une perte d'eau. Mais cette perte est temporaire et donc, la perte de poids est de courte durée, quelques heures. Le poids initial est immédiatement retrouvé dès que l'on se réhydrate. Bien sûr, atteindre un niveau d'exercice amenant à la sudation est un puissant protecteur en terme de santé.
 
Idée reçue no 4 - « Le muscle se transforme en graisse dès qu'on arrête le sport »
Cette affirmation est fausse. Le muscle et la graisse sont des tissus différents qui n'ont ni la même origine ni la même fonction et l'un ne se transforme jamais en l'autre. Cependant, une activité physique régulière et suffisamment intense augmente la masse musculaire et peut parfois diminuer la masse graisseuse. Un muscle entrainé consomme en effet plus d'énergie, est tonique et se développe. Un muscle non entrainé consomme très peu d'énergie, est peu tonique, et sa masse tend à diminuer. Ces changements de masse sont bien présents mais le muscle ne devient pas de la graisse et la graisse ne devient pas du muscle. Bien sûr, en l'absence d'entraînement, la graisse a tendance à s'accumuler dans l'organisme. L'alimentation doit donc être adaptée à la dépense énergétique, avec des quantités moindres si l'on ne pratique pas d'activité physique, sinon l'excès alimentaire sera probablement stocké sous forme de graisse.
 
Idée reçue no 5 - « Il faut une pratique d'au moins vingt minutes pour brûler ses graisses »
Cette affirmation dépend de l'intensité de l'exercice. Vingt minutes d'exercice intense sont reconnues efficaces pour bruler des graisses. Mais tout le monde ne consomme pas son énergie à la même vitesse, vitesse qui varie en fonction de facteurs personnels, de son état de santé, et de son niveau d'entrainement. Tout mouvement corporel a cependant un impact positif sur la consommation de graisse. Ainsi un entrainement moins intense permet également de consommer des graisses chez des pratiquants peu entrainés, mais à un moindre niveau que la consommation obtenue chez des pratiquants entrainés et réguliers.
 
Idée reçue no 6 - « Il faut boire beaucoup d'eau quand on fait du sport »
Cette affirmation doit être nuancée. Il faut être à l'écoute de son corps et répondre à sa sensation de soif, qui nous prévient du risque de déshydratation. Il faut donc boire de manière adaptée, en fonction de la soif, sans excès ni carence. Après une perte d'eau due à un exercice, le retour au poids de base est rapide, quelques heures.


Publié le Mardi 29 Juillet 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 981 fois