Sommaire
Senior Actu

Chine – Shanghai, une ville-symbole d’un pays qui vieillit


Avec près de 15% de ses habitants qui dépassent les 65 ans, la ville de Shanghai subit une crise démographique majeure qu’elle ne semble pas être en mesure de contrôler, comme le soulignait l’AFP le 20 juillet.

Selon le Centre de recherches sur le vieillissement de la ville, 2,55 millions des 17 millions d’habitants sont à la retraite. Ils n’étaient que 1,87 millions en 2001.

Les spécialistes s’inquiètent donc du nombre croissant de personnes âgées vivant à Shanghai et surtout de leur proportion croissante. Ils indiquent d’ailleurs que le taux des plus de 65 ans y est supérieur à celui que l’on trouve par exemple aux Pays-Bas (13,9%), aux Etats-Unis (12,4%) ou encore en Nouvelle-Zélande (11,6%).

Il reste en-deça du taux de la France (16,4%), de l’Allemagne (18,3%) ou du Japon (19%) mais d’ici 2030, 28,8% de la population de Shanghai sera considérée comme étant âgée, à en croire l’Académie des sciences sociales.

Shanghai est certes l’une des métropoles les plus riches de Chine mais son système de sécurité sociale ne peut pas faire face à cette situation.

Beaucoup de retraités chinois ne touchent pas leur retraite ou alors partiellement. Dans un pays qui compte près d’1.3 milliard d’habitants, et où les seniors représentent 7% de la population, le coût des soins reste souvent trop élevé pour maints aînés qui ne bénéficient, dans le meilleur des cas, que d’un service minimum.

Avec un taux de croissance de sa population qui est aujourd’hui de 0,57, la Chine vieillit. Ce phénomène est d’autant plus inquiétant dans les grandes agglomérations où l’allongement de l’espérance de vie à la naissance (72 ans en moyenne), associé à l’élévation du niveau de vie et aux conséquences de la politique de l'enfant unique posent le vrai problème du financement des retraites et de la prise en charge des personnes âgées.



Publié le Vendredi 6 Août 2004 dans la rubrique Divers | Lu 2119 fois