Sommaire
Senior Actu

Chamboula de Paul Fournel : Pompe Afrique


C’est à une « histoire de l’Humanité » que nous convie Paul Fournel. La période ? De la fin du 19ème siècle à aujourd’hui. Le lieu ? l’Afrique Noire et Paris.

« Au village fondamental, la vie était organisée selon les compétences de chacun. Celui qui ne savait rien ne faisait rien, celui qui savait sauter sur le pied gauche sautait sur le pied gauche, (…) »

C’est dire si on y vivait en harmonie, dans ce pays « où les sans papiers vivent heureux sans papier ».

Un jour, arriva un réfrigérateur et un téléviseur qui précédèrent un certain SAV. C’est à ce moment là que tout se dérégla. On glissa dés lors d’une société où l’on entendait « les mouches tsé-tser » à celle où « les menaces de paix se précisaient ».
chamboula

SAV, l’homme blanc comme le réfrigérateur, ne vint pas les mains vides. Il était armé d’un catalogue de Manufrance qui ému Chef, le chef du village. SAV lui montra le plan d’une ville, Chef voulut une ville. SAV creusa le sol et y découvrit minerais, diamants et pétrole. Mais on ne creuse pas impunément la terre où sont enterrés les Ancêtres sans que ceux-ci réagissent.

SAV fit travailler les gens du village, hormis les Rienfoutants qui se rebellèrent. Quant au courageux Boulot il préféra émigrer à Paris et devint étudiant à Sciences-Po, ou rabatteur pour coiffeur afro dans le 10ème arrondissement à moins qu’il fut champion du 400 mètres. D’ailleurs a-t-il vraiment atteint Paris ou est-il mort congelé derrière la roue de l’avion qui l’avait emporté.

Peut-être n’a-t-il pas quitté l’Afrique.

Paul Fournel explore toutes les possibilités de son récit. Le président de l’Oulipo écrit un livre oulipien où la contrainte est qu’à chaque situation soient énoncées deux propositions. Cela donne un texte arborescent où, malicieusement, sont abordées l’exploitation et la corruption du continent africain.

La construction originale de cette fable est tout à fait adaptée pour rendre compte de la force poétique et magique de l’Afrique.

Chamboula
Paul Fournel
Editions du Seuil
343 pages
20 euros


Publié le Lundi 25 Février 2008 dans la rubrique Culture | Lu 4129 fois