Sommaire
Senior Actu

Chalabre : un labo e-santé expérimental en condition réélle

Deux ans après la signature de son partenariat avec la société Kyomed, la commune de Chalabre (Aude) vient de dévoiler les évaluations des divers dispositifs de e-santé mis en place avec la participation active d'habitants seniors bénévoles. Rappelons que cette initiative a pour ambition de développer des solutions pérennes capables de palier la désertification médicale en milieu rural.


La désertification médicale en milieu rural est un problème de fond et de santé publique. Un problème qui s’amplifie d’année en année alors que parallèlement, les besoins sont de plus en plus importants, notamment avec le vieillissement des populations dans les campagnes. La commune de Chalabre est l’exemple même des petites villes impactées par ce double phénomène démographique.
 
Mais cette municipalité considère que le maintien d'un système de soins passe par le développement des solutions d'e-santé (une véritable tendance dans le monde actuel). C’est dans cet esprit qu’a été signé un contrat avec la start-up montpelliéraine Kyomed, spécialisée dans le domaine de la santé connectée.
 
Cela fait déjà deux ans que les deux partenaires travaillent sur des dispositifs de santé innovants (pilulier intelligent, télésanté, etc.). De son côté, grâce aux infrastructures santé du village, mais également grâce à la participation des habitants, Kyomed profite d’un retour d'expérience direct de la part des utilisateurs, ce qui lui permet de développer des dispositifs répondant véritablement à leurs besoins.
 
Située à 100 km des hôpitaux de Toulouse et à 180 km de Montpellier, Chalabre possède un EHPAD de 84 lits (dont 44 pour patients Alzheimer), un SSIAD de 50 places et enfin, un centre de rééducation fonctionnelle de 66 lits. La construction d'une maison de santé est également en projet.
 
Dans ce configuration, Kyomed bénéficie d'un dispositif d'expérimentation hors murs qui lui permet d'évaluer ses systèmes médicaux en conditions réelles et à grande échelle. De fait, une vingtaine d'habitants âgés de 55 à 87 ans testent en ce moment même différentes solutions d'e-santé (Tavie Attentive, Majord'Home, M@ Carsat et Trait d'Union).
 
Rappelons que la densité de généralistes dans la Haute-Vallée de l'Aude est inférieure d'au moins 30% à la moyenne nationale ! C’est la raison pour laquelle Chalabre table sur le développement de l’e-santé. A terme, ces solutions apporteront des services de santé là où la distance et l'isolement des patients sont des facteurs critiques pour leur santé. Elles favoriseront également le maintien à domicile, évitant le traumatisme d'une hospitalisation prolongée ou du séjour en maison de retraite.
 
Outre l'utilisation des nouvelles technologies, la ville espère aussi renforcer le lien social entre les habitants et lutter ainsi contre l'isolement des personnes les plus fragiles. L'objectif est notamment de mettre en place un réseau connecté entre les personnes retraitées. D'autres actions sont envisagées, comme l'aménagement d'un lieu de vie et d'animation pour les séniors.
 
Le développement de ces technologies constitue par ailleurs une formidable opportunité économique pour les territoires ruraux. La création de produits et de services pour les seniors pourrait créer 200.000 emplois d'ici 2025. 


Publié le Mardi 9 Mai 2017 dans la rubrique Santé | Lu 3598 fois