Sommaire
Senior Actu

Cendres funéraires : prise en compte de la volonté du défunt

Selon un récent décret publié au Journal officiel, si telle est la volonté exprimée par le défunt, il est possible de déposer ou d’inhumer dans une propriété privée une urne funéraire contenant ses cendres ou de les disperser en pleine nature (en dehors des voies publiques). Une déclaration doit alors être effectuée auprès du maire de la commune du lieu de dépôt ou d’inhumation de l’urne ou du lieu de la dispersion des cendres ».


En l’absence de volonté manifestée par le défunt, soit l’urne est inhumée dans une sépulture, déposée dans une case de columbarium ou scellée sur un monument funéraire à l’intérieur d’un cimetière ou d’un site cinéraire, soit les cendres sont dispersées dans un lieu spécialement affecté à cet effet. Le dépôt ou l’inhumation de l’urne ou la dispersion des cendres sont effectués après autorisation du maire.

C’est ce que fixe un décret publié au Journal officiel du mardi 13 mars 2007.

Décret n° 2007-328 du 12 mars 2007 relatif à la protection des cendres funéraires

Article 1
L'article R. 2213-39 du code général des collectivités territoriales est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. R. 2213-39. - Après la crémation d'un corps, l'urne prévue à l'article R. 2213-38 est remise à toute personne qui a qualité pour pourvoir aux funérailles.

« A la demande de cette personne qui justifie de son identité et de son domicile, soit l'urne est inhumée dans une sépulture, déposée dans une case de columbarium ou scellée sur un monument funéraire à l'intérieur d'un cimetière ou d'un site cinéraire prévu à l'article L. 2223-40, soit les cendres sont dispersées dans le lieu spécialement affecté à cet effet prévu à l'article R. 2223-9 ou un espace aménagé à cet effet d'un site cinéraire. Le dépôt ou l'inhumation de l'urne ou la dispersion des cendres dans un cimetière ou dans un site cinéraire sont effectués après autorisation du maire ».

« Toutefois, si telle est la volonté exprimée par le défunt, soit l'urne est déposée ou inhumée dans une propriété privée, soit les cendres sont dispersées en pleine nature, sans pouvoir l'être sur les voies publiques. Le dépôt ou l'inhumation de l'urne ou la dispersion des cendres sont effectués après déclaration auprès du maire de la commune du lieu de dépôt, d'inhumation de l'urne ou de la dispersion des cendres. »

Article 2
Après l'article R. 2213-39, il est ajouté un article R. 2213-39-1 ainsi rédigé :

« Art. R. 2213-39-1. - Lorsqu'il est mis fin au dépôt ou à l'inhumation de l'urne dans une propriété privée, la personne qui en est dépositaire doit se conformer aux dispositions du deuxième alinéa de l'article R. 2213-39. »

Article 3
Au premier alinéa de l'article D. 2223-101, les mots : « l'urne cinéraire à la famille » sont remplacés par les mots : « l'urne cinéraire à la personne qui a pourvu aux funérailles en vue de la disposition de celle-ci selon l'une des mentions de l'article R. 2213-39 ».

Au premier alinéa de l'article D. 2223-102, les mots : « remise de l'urne cinéraire à la famille » sont remplacés par les mots : « remise de l'urne cinéraire à la personne qui a pourvu aux funérailles ».

Article 4
Les dispositions de l'article 3 peuvent être modifiées par décret.

Article 5
Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, le ministre de l'outre-mer et le ministre délégué aux collectivités territoriales sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Publié le Jeudi 22 Mars 2007 dans la rubrique Social | Lu 15251 fois