Sommaire
Senior Actu

Carit Stock : une association qui organise des défilés de mode dans les maisons de retraite

Une association perpignanaise, Carit Stock, propose depuis un an, des défilés de mode dans des maisons de retraite des Pyrénées Orientales (66). Tous les modèles sont uniques et sont généralement présentés dans les établissements, par des mannequins seniors. Quant aux prix de vente, ils défient toute concurrence. Une belle idée à découvrir.


A la base, l'association Carit Stock est une structure partenaire du Secours Catholique. Elle reçoit des vêtements qu'elle redistribue auprès des plus démunis à des prix particulièrement bas, par le biais de ses deux magasins, installés dans la ville de Perpignan.

Or, il se trouve que l'une de leur deux enseignes, la « Boutique Senior », est -comme son nom l'indique- plus spécialisée dans les vêtements pour les personnes âgées. Chaque année, environ 10.000 personnes s'approvisionnent dans cet établissement du sud de l'hexagone, situé au coeur de la Catalogne française.

Pourtant, un jour, comme l'indique le président de cette association M. Pierre Roy, les bénévoles de Carit Stock se sont rendus compte, que certes, les personnes âgées valides pouvaient profiter de leurs services, mais que ce n'était pas le cas des résidents vivant en maison de retraite. « Une fois que leur pension leur a été versée et qu'elles ont payé leur hébergement, souvent il ne leur reste pas grand-chose. Et puis beaucoup ne peuvent plus se déplacer. Nous avons donc décidé d'apporter les vêtements dans les résidences, directement sur leur lieu de vie » précise M. Roy.

Ainsi, après avoir démarché les maisons de retraite du département, l'association a pu commencer à présenter ses créations aux aînés. Le concept de Senior Mobile était né et ces personnes âgées pouvaient elles aussi, s'offrir des pantoufles à 50 centimes d'euro, des sacs à un euro ou des robes à huit euros. .../...
Image France 2

Ces vêtements sont en fait réalisés par les bénévoles, qui récupèrent tous les éléments en bon état des habits qui leur parviennent abîmés : on prélève les boutons d'une robe par-ci, la fermeture Eclair d'un pantalon par-là, les épaulettes d'une veste ou encore le tissu d'une chemise… Et on ré-assemble le tout en un modèle unique.

Toutefois, ce démontage/remontage demande énormément de travail. L'association a donc eu la bonne idée d'impliquer directement les résidents des maisons de retraite dans cette activité. Ainsi, une ou deux fois par semaine, certains aînés, gentiment surnommés les cousettes/décousettes, « démontent » les vêtements qui seront plus tard recrées et revendus dans les établissements. « Cela tisse du lien social, et puis les personnes âgées ont le sentiment d'être utiles » précise M. Roy.

Depuis mars 2005, une vingtaine de présentations ont eu lieu. A chaque fois, un défilé -suivi d'un goûter- est organisé par les bénévoles. « Il faut voir la joie et l'enthousiasme des personnes âgées lorsqu'elles peuvent farfouiller dans les bacs ou découvrir les vêtements sur les portants. De plus, si nécessaire, les robes peuvent être adaptées à la taille de la cliente » souligne M. Roy.

« C'est beaucoup d'émotion. Cela fait plaisir aux personnes âgées, ça leur fait un moment de joie, et puis à nous aussi » indique l'un des mannequins dans le reportage de France 2. « C'est formidable, on met un peu d'entrain dans les maisons de retraite, c'est très agréable et en plus, on présente nos propres créations » ajoute une autre.

Au-delà de l'aspect purement pratique, à savoir se vêtir avec de belles choses pour une somme modique, cette action permet aussi à ces personnes âgées de garder un véritable contact avec le reste de notre société : « Un jour que nous présentions nos vêtements, nous avons remarqué que l'une des résidentes était particulièrement émue. Nous lui avons demandé pourquoi » indique Pierre Roy, « en fait, depuis le lancement la monnaie européenne en 2002, c'était la première fois qu'elle avait l'occasion d'utiliser ses euros ».

D'autres structures partenaires du Secours Catholique s'intéressent à ce concept qui pourrait donc, à terme, se développer dans d'autres régions. Et c’est tant mieux !

Carit Stock
13/17 rue des Romarins
66000 Perpignan
04 68 85 24 29


Publié le Vendredi 5 Mai 2006 dans la rubrique Consommation | Lu 8128 fois