Sommaire
Senior Actu

Cardiologie : les perspectives de la recherche

La Fédération Française de Cardiologie (FFC) affiche une confiance indéfectible dans la recherche... C’est pour cette raison que chaque année, depuis 1995, elle soutient les projets les plus prometteurs pour la cardiologie. Génétique, régénération du cœur, amélioration des diagnostics, etc. Détails.


L’individualisation du traitement grâce à la génétique
Il devient maintenant possible de proposer un diagnostic moléculaire rapide et complet dans de nombreuses situations.
 
De même la pharmaco-génomique et l’identification de facteurs génétiques modificateurs ouvrent la porte à une médecine personnalisée.
 
Dans un futur proche, le traitement sera choisi en fonction du profil génétique du patient, l’objectif étant d’adapter au mieux le traitement au patient et d’en limiter au maximum les effets indésirables.
 
La régénération de l’organe (coeur, myocarde, vaisseaux, artères) grâce aux cellules souches ou à la thérapie génique
Les potentialités thérapeutiques des cellules souches prélevées dans la moelle osseuse, offrent des perspectives prometteuses. Des techniques thérapeutiques complexes comme le transfert dans les cellules de gènes manquants ou défaillants sont en cours d’évaluation et réinjectées dans le coeur, les cellules souches pourraient avoir la capacité de se multiplier et de se différencier en cellules cardiaques afin de régénérer les parties du coeur défaillantes.
 
L’amélioration du diagnostic grâce à l’imagerie non invasive
L’échographie, l’IRM, le scanner et la scintigraphie apportent une précision et une acuité toujours plus fine, avec une simplicité et une standardisation en constante évolution. Les applications actuelles de l’échographie 3D sont multiples, permettant, en complément du 2D, d’améliorer l’analyse fonctionnelle et anatomique.
 
Les démarches de la FFC pour un Plan Coeur d’urgence
Les maladies cardiovasculaires sont la seule grande pathologie en France à ne pas bénéficier d’un Plan dédié, cohérent, permettant d’améliorer le diagnostic, la prise en charge et l'accompagnement des personnes touchées ou menacées par la maladie. Pour répondre à ce problème grave de santé publique, la Fédération Française de Cardiologie soutenues par 22 organisations et réseaux1 (dont près de 500 000 patients dans toute la France) l’INPES et la HAS s’est mis en ordre de marche pour solliciter un Plan Coeur.


Publié le Jeudi 27 Février 2014 dans la rubrique Santé | Lu 547 fois