Sommaire
Senior Actu

Canicule : trois décès en France, dont deux personnes âgées

Alors que la France devrait respirer un peu mieux à partir de demain, avec l’arrivée des orages, la canicule a tout de même fait ses premières victimes : deux octogénaires dans le département de la Gironde et un ouvrier de 53 ans sur un chantier près de Mâcon.


Alors que depuis quelques jours, la ville de Bordeaux est particulièrement touchée par la vague de très fortes chaleurs, deux personnes âgées souffrant de maladies chroniques seraient décédées « probablement d’hyperthermie » selon la préfecture de la Gironde, indique une dépêche de l'AP.

Il s’agit d’un homme de 85 ans, qui est mort peu après son admission à l'hôpital Saint-André de Bordeaux et d’une femme âgée de 81 ans qui a été découverte morte chez elle à Cenon par les secours, prévenus par son époux.

La première victime « a été très affaiblie chez elle, la famille a appelé SOS-médecins. Elle a été hospitalisée au CHU mais, du fait d'une maladie cardiaque, elle était déjà très affaiblie. C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris cette disparition, liée directement à l'hyperthermie », a expliqué le ministre de la Santé Xavier Bertrand qui précise qu’il « n'y a pas encore d'inquiétude, mais une vigilance à renforcer et les messages sanitaires de prévention à faire passer en permanence ». .../...
Canicule : trois décès en France, dont deux personnes âgées

La troisième victime est une personne plus jeune, un ouvrier de 53 ans, qui travaillait sur un chantier à Mâcon. Il est décédé d' « hyperthermie maligne », autrement dit « un coup de chaleur ».

En région parisienne, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a indiqué que l'activité hospitalière restait « assez proche de la normale » en dépit de la vague de chaleur actuelle.

A Saint-Antoine, l'urgentiste Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (Amuhf), a indiqué à l'AFP ne pas avoir constaté pour l'instant de forte augmentation de l'activité des urgences mais a signalé « des malaises, des déshydratations, des diarrhées, qui sont des petits signes qui ne sont pas rassurants ».

Le Premier ministre Dominique de Villepin s’est rendu cette après-midi dans une maison de retraite parisienne, pour, notamment, se faire présenter les mesures du plan canicule.


Publié le Mercredi 19 Juillet 2006 dans la rubrique Divers | Lu 3102 fois