Sommaire

Canicule : déclenchement de la veille saisonnière

Le niveau de veille saisonnière du plan national canicule a été activé le 1er juin et sera automatiquement désactivé le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien. Détails.


Besoin d'information en cas d'épisode de forte chaleur ?
En cas d'épisode de forte chaleur, le ministère des Solidarités et de la Santé met à disposition du public la plate-forme téléphonique « Canicule info service », accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe) de 9 heures à 19 heures afin de vous informer sur les recommandations sanitaires à suivre en période de fortes chaleurs.
 
En cas de déshydratation ou de coup de chaleur, le ministère vous informe également en vous précisant :
• les signaux d'alerte à connaître (crampes, maux de tête, vertiges, fatigue inhabituelle...) ;
• le numéro d'urgence à composer si besoin, à savoir le 15 (Samu).
 
Rappel :
Retrouvez par ailleurs toutes les alertes météorologiques sur la carte de vigilance actualisée deux fois par jours sur le site Vigilance métrologique de Météo France .
 
Les recommandations du ministère
Le ministère détaille également les bons réflexes à adopter afin de prévenir les risques. Il convient notamment de veiller à :
• avoir une bonne hydratation (boire environ 1,5 litre d'eau par jour) ;
• manger en quantifié suffisante ;
• maintenir sa maison au frais (fermer les volets le jour) ;
• éviter les efforts physiques ;
• donner et prendre des nouvelles de ses proches.
 
Les 4 niveaux du plan national canicule
Le plan national canicule comporte 4 niveaux :
niveau 1 (vigilance météorologique verte) : « veille saisonnière » activé du 1er juin au 31 août ;
niveau 2 (vigilance météorologique jaune) : « avertissement chaleur », en cas de probabilité importante de passage en vigilance orange dans les jours qui suivent ;
niveau 3 (vigilance météorologique orange) : « alerte canicule », déclenchée par les préfets de département, en lien avec les Agences régionales de santé ;
niveau 4 (vigilance météorologique rouge) : « mobilisation maximale », en cas de canicule avérée intense et durable.
 
Pour mémoire, la canicule de 2003 avait entrainé 15.000 décès supplémentaires en France. C’était la première fois que le pays était confronté à une canicule de telle ampleur entrainant une véritable prise de conscience quant à la fragilité des ainés face à la chaleur… Depuis, le Plan national canicule (PNC) a été mis en place avec ses différents niveaux de sécurité et les Français sont bien informés des conséquences éventuelles de très fortes températures durant plusieurs jours
 
Eté 2015, la France a connu trois épisodes caniculaires : un premier épisode de dix jours ; un deuxième épisode de 11 jours ; et enfin, un troisième épisode de 5 jours. Si la chaleur a fait le bonheur des vacanciers, elle n’a pas été sans conséquences sur l’état de santé des personnes âgées… De fait, selon le rapport de l’InVS, « le nombre de décès toutes causes confondues extrapolé à l’échelle nationale est supérieur de près de 3 300 décès au nombre attendu sur l’ensemble de la période des trois épisodes caniculaires, soit une hausse de 6,5% de la mortalité ».

Source

Publié le Mardi 13 Juin 2017 dans la rubrique Santé | Lu 476 fois



Commentez cette information