Sommaire
Senior Actu

Cane-fu : des seniors pratiquent l’auto-défense avec… leur cannes

Jusqu’à maintenant les cannes servaient à aider les aînés à marcher, à se déplacer, à monter les marches… Désormais, et face à l’insécurité qui règnent dans certaines villes américaines, des seniors utilisent leur cannes comme moyen d’auto-défense. Un nouvel art martial baptisé… Le Cane-fu.


Depuis des années, de nombreux dessins humoristiques montrent des caricatures de femmes âgées brandissant leur canne sur la tête de marmots farceurs ! Mais qui aurait pu imaginer qu’un jour, cette simple béquille puisse effectivement devenir une arme redoutable dans les mains d’un senior…

Ainsi, selon la presse américaine, de plus en plus de retraités pratiqueraient le Cane-fu (pas le Kung-fu), un art martial qui utilise la canne comme une arme. Cette nouvelle pratique, qui vise à rassurer les seniors lorsqu’ils se promènent seuls dans la rue, est en réalité un mélange d’exercices d’auto-défense et d’aérobics.

L’idée est née il y a une dizaine d’années dans la tête de Mark Shuey, qui a créé cette nouvelle discipline. Depuis, il a monté sa propre école dans l’état du Nevada et a ouvert un site internet où il commercialise sa méthode et des cannes en chêne ou en frêne spécialement étudiées pour pratiquer le Cane-fu (compter entre 40 et 300 dollars la canne).

Plus concrètement, tout cours de Cane-fu débute par des étirements et quelques exercices d’assouplissements et de respirations. Ensuite, les maîtres (souvent des anciens professeurs d’arts martiaux) enseignent à leurs élèves -pour la plupart âgés de plus de 70 ans- comment se tenir bien d’aplomb sur ses jambes et comment utiliser la canne à « bon escient » en cas de mauvaise rencontre…

Coup de canne dans le ventre ou dans l’entrejambe, crochetage par le cou, etc. « Il faut viser les os, conseille un professeur dans un article du quotidien suisse Le Matin. Il faut cogner sur le tibia, le coude ou la clavicule ». « Une des choses qui n’est pas totalement claire pour moi, c’est quand on doit s’arrêter de frapper » s’inquiète cependant l’un des élèves…

Ce nouveau concept américain vise à redonner confiance aux personnes âgées, à retrouver leur indépendance, à les inciter de sortir de chez elles sans avoir peur (même si finalement les plus de 65 ans ne sont pas les plus touchés par les crimes et les agressions).

Selon la presse américaine, certaines personnes âgées qui se déplaçaient avec difficultés avec l’aide d’une canne, ont retrouvé leurs forces et leur équilibre grâce aux enseignements du Cane-fu. D’aucunes –sans parler de guérison- n’utilisent pratiquement plus leur béquille pour se déplacer ! « Cette activité m’a permis de développer mon équilibre, témoigne un septuagénaire. Je n’ai plus peur de me lever, ni de sortir dans la rue. Je sais maintenant que je peux me défendre ».

On compte actuellement une centaine de classes de Cane-fu à travers les Etats-Unis.
Cane-fu : des seniors pratiquent l’auto-défense avec… leur cannes


Publié le Mercredi 22 Avril 2009 dans la rubrique Société | Lu 7421 fois