Sommaire
Senior Actu

Cancer : l’Institut Curie organise la Marche des Lumières

Depuis le 23 avril et jusqu’au 23 novembre 2013, l’Institut Curie, premier centre français de recherche en cancérologie, organise la première édition de La Marche des Lumières, l’une des plus grandes mobilisations contre le cancer jamais orchestrée en France. Alors mobilisez-vous et récoltez des fonds !


La marche des Lumières
Cette toute première édition de la Marche des Lumières est organisée autour d’un dispositif de collecte interactif et innovant pouvant être relayé sur les réseaux sociaux comme Facebook, et sur Internet de manière générale.
 
Les participants seront attendus le 23 novembre prochain sur le Champ de Mars à Paris afin de célébrer cette grande mobilisation solidaire de plusieurs mois par une marche de nuit au profit de la lutte contre le cancer. Pour l’occasion, des centaines de lumières brilleront dans la nuit au pied de la Tour Eiffel, une symbolique forte et porteuse d’espoir !
 
L’objectif de cette marche est de collecter au minimum 250.000 euros. Somme qui sera utilisée pour poursuivre le développement de programmes innovants de médecine personnalisée à l’instar de l’essai SHIVA (voir interview ci-dessous) ou des Programmes Incitatifs et Coopératifs.
 
De nos jours, et plus que jamais, « les fonds engagés dans la recherche sont conséquents. La sophistication des technologies, l’éclatement et la démultiplication des champs de recherche impliqués par une connaissance toujours plus fine des cancers, impliquent un besoin de financement toujours plus élevé. D’autant qu’il faut développer plusieurs pistes pour qu’une seule aboutisse réellement à la mise au point d’un traitement, ce qui explique qu’il faut des dizaines de milliers d’euros pour développer ne serait-ce qu’une nouvelle thérapie ciblée », explique le Dr Véronique Diéras, chef du département de Recherche clinique à l’Institut Curie.
 
Cette manifestation exceptionnelle se déroulera donc le samedi 23 novembre à 18 heures avec une marche lumineuse de 4 km sur le Champ de Mars à Paris. Des centaines de lumières, symboles d’espoir de la lutte contre le cancer portées par des ambassadeurs de l’Institut Curie et de nombreux anonymes, avanceront dans la nuit au pied de la Tour Eiffel dans une ambiance animée et chaleureuse.
 
« La générosité du public est un véritable accélérateur d’innovation pour la recherche. Sans ces dons, nous ne pourrions pas soigner des malades pour lesquels la guérison n’était pas envisageable il y a encore quelques années. La recherche, face à ce fléau qui ne cesse de progresser, ne pourrait avancer aussi vite sans le soutien du public. S’unir tous ensemble lors de la Marche des Lumières, c’est aussi montrer que nous sommes nombreux à continuer le combat », explique Hélène Bongrain, Directrice du développement des ressources à l’Institut Curie
 
Un site internet, www.marchedeslumieres.com, est dédié à l’opération. Les internautes peuvent y trouver toutes les informations utiles pour participer à la mobilisation. Pour devenir « porteur de lumière », obtenir son ballon lumineux et prendre le départ de la marche, chaque participant doit relever le défi de collecter 100 euros auprès de son entourage via une plateforme de collecte de dons en ligne. Pour cela, le participant doit s’inscrire et créer une page de collecte à partir de la page dédiée à l’opération marchedeslumieres.alvarum.net
 
À lui ensuite de contacter ses proches (amis, familles, collègues…) afin qu’ils fassent un don sur sa page de collecte. Lorsque que le participant atteint la somme de 100 euros, il reçoit la confirmation de son inscription. Il portera alors sa lumière lors de la marche le 23 novembre !

L’essai SHIVA : un exemple de médecine personnalisée

Trois questions à Christophe Le Tourneau, responsable de l’essai SHIVA à l’Institut Curie

En quoi l’essai que vous développez est-il unique au monde ?

Avec l’essai SHIVA, c’est la première fois au monde que le choix thérapeutique est établi en fonction du profil moléculaire de la tumeur, sa carte d’identité génétique, sans tenir compte de l’organe dans lequel elle s’est développée, afin d’identifier son talon d’Achille. C’est une nouvelle approche qui nous permet d’aller explorer de nouveaux domaines de la médecine personnalisée.
 
Est-il déjà opérationnel ?

Tout à fait, ce sont déjà plus de 100 patients de l’Institut Curie et d’autres centres de lutte contre le cancer régionaux en cinq mois qui participent au programme. Cela a été rendu possible grâce aux progrès technologiques récents. Il y a trois ans, il fallait plusieurs milliers de dollars pour établir en plusieurs mois la carte génétique d’une tumeur. Aujourd’hui, l’essentiel de cette carte peut être établie à l’Institut Curie en moins de quatre semaines pour un coût d’environ 1 000 euros.
 
Comment se déroule concrètement l’essai SHIVA ?

Pour cet essai de phase II, nous essayons de déterminer le lien entre le profil moléculaire de la tumeur seule et une thérapie spécifique. Pour la valider, nous répartissons les patients en deux groupes : le premier reçoit le traitement conventionnel, à savoir une chimiothérapie validée en fonction de la localisation et de l’évolution tumorale, tandis que le second bénéficie d’une des thérapies ciblées déjà disponibles.


Publié le Mardi 23 Septembre 2014 dans la rubrique Santé | Lu 665 fois