Sommaire
Senior Actu

Cancer du sein : se faire dépister tous les deux ans entre 50 et 74 ans

On le répète régulièrement et plus spécifiquement durant le mois d’octobre (Octobre Rose), mois dédié à la lutte contre le cancer du sein. Les femmes âgées de 50 à 74 ans doivent se faire dépister tous les deux ans afin de limiter les risques de développement de la maladie.


Cancer du sein : se faire dépister tous les deux ans entre 50 et 74 ans
Rappelons que les femmes de 50 à 74 ans sont les plus exposées au risque de développer un cancer du sein. Dans ce contexte, le ministère de la Santé les invite à se faire dépister tous les deux ans même en l'absence de symptômes ou d'antécédents familiaux. Précisons que ce dépistage est totalement gratuit (sans avance de frais) et soulignons que, détecté tôt, ce cancer est guéri dans 90% des cas.
 
Les cancers détectés à un stade précoce de leur développement permettent aux femmes de bénéficier, en général, de traitements moins lourds et moins mutilants (moins de mastectomies, par exemple), leur assurant une meilleure qualité de vie.
 
Les femmes se situant dans cette tranche d’âge (50/74 ans) reçoivent un courrier tous les deux ans, accompagné d'une liste des radiologues agréés. Elles n’ont qu’à prendre rendez-vous avec le radiologue de leur choix y compris hors de son département de résidence. Important : le jour du rendez-vous, il faut montrer le courrier reçu afin de pouvoir bénéficier de la prise en charge à 100 % de l'examen.
 
Le rendez-vous au cabinet de radiologie comprend à la fois la réalisation d'une mammographie et un examen clinique des seins (palpation de la poitrine). Dès la fin des examens, le médecin donne les premiers résultats. Par mesure de sécurité, toutes les mammographies jugées normales lors de la première lecture sont adressées à un deuxième radiologue pour une seconde lecture. Si une anomalie est décelée, le radiologue procède alors à un bilan et, le cas échéant, des examens complémentaires (échographie, imagerie par résonance magnétique, biopsie).
 
On estime que la réduction de la mortalité par cancer du sein grâce au dépistage organisé se situe entre 15 et 21 % selon les pays. Ainsi, 100 à 300 décès par cancer du sein sont évités pour 100 000 femmes participant de manière régulière au dépistage pendant 7 à 10 ans.
 
Le dépistage organisé du cancer du sein a été généralisé en France en 2004, après avoir fait l'objet d'une expérimentation dès la fin des années 1980 puis d'une extension progressive sur l'ensemble du territoire.


Publié le Vendredi 7 Octobre 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1297 fois