Sommaire
Senior Actu

Cancer du sein : quelles sont les avancées à attendre du CLARA ?

Alors que s’ouvre en octobre le mois du cancer du sein, le Cancéropôle Auvergne Lyon Rhône-Alpes (Clara) souhaite réaffirmer son rôle d’accélérateur d’avancées en matière de recherche en cancérologie, et notamment en faveur de la lutte contre le cancer du sein. Plusieurs programmes de recherche innovants sont actuellement en cours et semblent porteurs d’une meilleure connaissance de la pathologie, de nouvelles techniques de diagnostic et de traitement. Deux projets bénéficient de l’engagement d’un industriel, ce qui devrait également permettre d’aboutir à la prise en charge du patient plus rapidement. L’efficacité du transfert des résultats de la recherche au patient est une priorité pour le CLARA qui a mis en oeuvre un dispositif unique pour s’assurer de ce résultat : la « Preuve du concept ».


Plusieurs équipes du Cancéropôle CLARA étudient le cancer du sein pour identifier de nouveaux marqueurs pronostiques, de nouvelles cibles thérapeutiques et trouver des médicaments d’une meilleure efficacité. Mieux comprendre les mécanismes des cellules tumorales du sein et savoir pourquoi elles migrent vers d’autres régions du corps et développent des métastases fait aussi partie des travaux de recherche en cours.

Conscient de la nécessité de mobiliser les efforts de la recherche sur le cancer du sein, le CLARA a constitué un réseau dédié cette pathologie, sous la responsabilité du Professeur Thomas Bachelot. Actuellement, l’Institut National du Cancer a accordé son soutien au CLARA à hauteur de 1.4 millions d’euros pour cinq projets sur le cancer du sein, « lesquels montrent déjà plusieurs résultats encourageants, notamment l’implication des nouvelles protéines dans le processus de la tumorogenèse qui peuvent servir comme marqueur et/ou cible pour vaincre la pathologie » remarque le communiqué du Cancéropôle.

Deux autres projets relèvent du dispositif « Preuve du Concept » :
- le ciblage thérapeutique des cancers du sein constitue le champ d’études de ce premier projet qui fait appel à une série de nouvelles molécules. Fortement engagée dans ce projet, la société Innate Pharma a investi 7,3 millions d’euros.
- Le projet Lymphos 1 s’intéresse quant à lui, à la mortalité des femmes survenant au début de la phase de rechute. Dans 25% des cas, le décès survenant au début de la phase de rechute est dû à des maladies infectieuses, d’où l’intérêt de prédire le disfonctionnement immunitaire des patientes. Ce projet a donc pour objectif de valider l’utilisation d’un outil d’immuno-pronostique Immun TraCkeR développé par la Société ImmunID qui, en analysant le répertoire immunitaire, permet d’identifier les patientes à risques de mortalité suite à un traitement par chimiothérapie. Cet outil devrait permettre aux cliniciens d’ajuster la dose et le type de chimiothérapie à délivrer aux patientes présentant une immunodéficience et de prescrire des traitements alternatifs personnalisés.

Ces deux derniers projets bénéficient de l’engagement d’un industriel, ce qui permettra d’aboutir à la prise en charge du patient plus rapidement. C’est précisément l’objectif du dispositif inédit « Preuve du Concept ».

Pour bénéficier de ces avancées plus vite : le dispositif preuve du concept du CLARA
Le cancer du sein provoque 10 000 décès par an en France et 180 000 en Europe et aux Etats Unis. Il constitue la deuxième cause de mortalité de la femme après les maladies cardiaques. Ces chiffres alarmants militent pour la mobilisation des équipes de recherche académique sur le sujet mais aussi pour un transfert au plus vite vers le patient des résultats des recherches. C’est précisément l’objectif du dispositif « Preuve du Concept ».

Dés le démarrage, le programme associe des équipes académiques et cliniques et implique un partenaire industriel qui a validé son intérêt pour assurer le transfert industriel des travaux de recherche.

Le CLARA s’annonce comme « le seul Cancéropôle doté d’un dispositif de soutien des projets de « preuve du concept » et cette démarche va au-delà de la mission traditionnelle des Cancéropôles qui est de structurer la recherche à un niveau interrégional. Un appel à projets par an est dédié à ce dispositif en fonction des axes de recherche à privilégier ».

A propos du CLARA

Le CLARA (Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes) est une initiative lancée et financée par les Pouvoirs Publics, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Cancer national et qui vise à développer la recherche en oncologie en Rhône-Alpes et Auvergne. Il fédère les acteurs académiques, cliniques et industriels des deux régions, au service d’une stratégie régionale, nationale et internationale de lutte contre le Cancer. En particulier, le CLARA contribue à la mise en place de partenariats entre industriels et laboratoires de recherche académiques et cliniques afin de favoriser les transferts technologiques pour le bénéfice des patients. L’ambition du Cancéropôle est de positionner l’inter-région Rhône-Alpes Auvergne comme site de référence européen en matière de lutte contre le Cancer.


Publié le Mardi 7 Octobre 2008 dans la rubrique Santé | Lu 5758 fois