Sommaire
Senior Actu

Cancer du sein : participation au dépistage organisé stable en 2012

L'Institut de veille sanitaire (InVS) vient de publier les résultats de la participation au dépistage organisé du cancer du sein en 2012. Au total, près de 2.5 millions de femmes ont eu recours au dépistage organisé du cancer du sein soit 52,7% de la population cible. Sur la période 2011-2012, l'ensemble des femmes de 50 à 74 ans a été invité à se faire dépister soit 4,9 millions contre 4,8 millions en 2010-2011.


Généralisé à l'ensemble du territoire en 2004,  le dépistage organisé du cancer du sein concerne de plus en plus de femmes (effet mathématique du vieillissement de la population).
 
En constante augmentation jusqu’en 2008, le taux de participation semble toutefois avoir atteint un palier. En effet, depuis cette date, il fluctue entre 52 et 53%. En 2011, il était de 52,7%. Pour rappel, l’objectif européen du taux de participation est de 70%. On est donc encore loin du compte…
 
La participation au dépistage organisé reste inégale selon les régions souligne l’InVS. Si certaines présentent, pour la période 2011-2012, une participation supérieure à 60% (Pays-de-la-Loire, Centre, Limousin, Bretagne), d'autres ont des taux inférieurs à 45% (Corse, Île-de-France, PACA).
 
Pour la même période, six départements (Loire-Atlantique, Indre et Loire, Haute-Vienne, Cher, Sarthe, Morbihan) ont un taux compris entre 65 et 70% et vingt départements se situent entre 60 et 65% de participation.  Le département de Paris se caractérise par le taux de participation le plus faible avec 27,2%.
 
En France, où au moins 10% de la population cible effectue un dépistage individuel, le taux de dépistage global est ainsi d’environ 65%. Cependant on peut rappeler qu’il est particulièrement important de continuer à sensibiliser les femmes au programme de dépistage organisé, accessible gratuitement, en particulier celles qui ne font jamais de mammographie et celles qui les font en dehors du programme.
 
Le plan cancer 2009-2013 a fait de l’augmentation de 15% de la participation au dépistage organisé une de ses priorités. Cette augmentation devait être de 50% dans les départements où ce taux est le plus faible grâce à la mise en place de mesures ciblées.


Publié le Vendredi 12 Avril 2013 dans la rubrique Santé | Lu 448 fois