Sommaire
Senior Actu

Cancer du sein : les chiffres clés

Alors que la dixième édition d’Octobre Rose - le mois dédié à la lutte contre le cancer du sein - bat son plein, revenons plus en détails sur tous les chiffres importants qu’il faut connaitre sur cette pathologie qui tue près de 12.000 femmes par an en France.


Octobre Rose 2014 © Le Cancer du Sein, Parlons-en !
En France, plus de 22 millions de dépistages par mammographie ont été réalisés dans le cadre du dépistage organisé depuis sa généralisation, soit de l’ordre de 2,45 millions par an. La population concernée représente désormais 4,75 millions de femmes de 50 à 74 ans à inviter par an.
 
En 2012, en France, près de 48 800 nouveaux cas et 11 886 décès ont été recensés. On estime qu’une femme sur huit sera confrontée à cette maladie au cours de sa vie.
 
Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans plus de 90 % des cas. Les mastectomies représentent aujourd’hui 30 % des chirurgies du sein : deux femmes sur trois peuvent conserver leur sein. La mortalité par cancer du sein en France a diminué de 1,5 % par an entre 2005 et 2012, ceci étant en partie lié à la précocité des diagnostics et aux progrès de la prise en charge thérapeutique.
 
Le taux de survie nette à cinq ans d’un cancer du sein est de 86% pour les personnes diagnostiquées entre 1989 et 2004. Ce cancer est considéré comme « de bon pronostic ». À titre de comparaison, le taux de survie nette à cinq ans après un diagnostic de cancer du poumon n’est que de 14 %.
 
L’année 2004 est l’année de généralisation du dépistage organisé au niveau national pour l’ensemble des départements français (hormis la Guyane). Avant : 57 départements en 2003, 33 en 2001. Plus d’une femme sur deux (53%) a participé au dépistage organisé du cancer du sein en 2012, soit près de 2,4 millions de femmes âgées de 50 à 74 ans. À ces chiffres s’ajoutent environ 10% de femmes qui réalisent des mammographies de dépistage à la demande du médecin ou de leur propre initiative.
 
De l’ordre de 150 000 cancers du sein ont été détectés par le programme de dépistage depuis dix ans. De 12 500 cancers détectés en 2004, le chiffre n’a cessé de progresser et dépasse désormais les 16 000 cancers détectés dans l’année, soit environ un tiers des cancers du sein diagnostiqués. En moyenne, 7 cas de cancer sont observés pour mille femmes dépistées.
 
Selon les études scientifiques récentes l’impact d’un programme de dépistage organisé est estimé entre 15 et 21% en termes de réduction de la mortalité. Grâce au dépistage, 100 à 300 décès par cancer du sein seraient évités pour 100 000 femmes y participant de manière régulière pendant dix ans. En tout, plus de plus de 15 000 femmes ont été identifiées comme porteuses d’une mutation BRCA entre 2003 et 2014. Cette mutation les prédispose génétiquement à un risque très élevé de cancer du sein (et/ou de l’ovaire).
 
Rappelons que la première ambition du Plan cancer 2014-2019 est de guérir plus de personnes malades. L’un des principaux leviers pour y parvenir est de favoriser les diagnostics précoces de cancers. En effet, le diagnostic à un stade précoce permet des traitements le plus souvent moins longs, moins compliqués, moins douloureux et moins mutilants, et contribue à améliorer le pronostic de la maladie.


Publié le Mardi 7 Octobre 2014 dans la rubrique Santé | Lu 2503 fois