Sommaire
Senior Actu

Cancer colorectal : une étape importante vers les tests immunologiques

Dans un récent communiqué, Marisol Touraine, ministre de la Santé, se félicite du lancement cette semaine de l’appel d’offres européen pour des tests immunologiques, nécessaires dans le cadre du dépistage organisé du cancer colorectal. Cette procédure devrait permettr la mise à disposition en France de ces tests avant la fin de l’année.


Chaque année, le cancer colorectal touche plus de 42.000 nouvelles personnes en France : 23.200 hommes et 18.900 femmes.
 
Il s’agit donc du troisième cancer le plus fréquent mais aussi, rappelons-le, du deuxième cancer le plus meurtrier, avec plus de 17.500 décès par an.
 
Pourtant, détecté précocement, le cancer colorectal se guérit dans 90% des cas. De fait, un dépistage précoce permet d’identifier la maladie à un stade peu évolué, voire d’éviter un cancer en détectant des polypes ou adénomes, avant qu’ils ne dégénèrent. Pour faire court : plus un cancer colorectal est détecté tôt, moins les traitements sont lourds et plus les chances de guérison sont importantes !
 
Aujourd’hui, le dépistage organisé du cancer colorectal, proposé aux Français âgés de 50 à 74 ans sur l’ensemble du territoire national, s’appuie sur des tests de recherche de sang dans les selles à l’aide du test « hémoccult ».
 
Ce dernier sera remplacé par un test immunologique à la suite de l’avis favorable de la Haute autorité de santé (HAS) et du rapport de l’Institut national du cancer. Ce test, plus simple (un seul prélèvement contre six actuellement), se veut « également plus précis et plus sensible. Cette simplification doit permettre d’élargir la participation des Français aux tests de dépistage, qui reste aujourd’hui insuffisante (32%) ».
 
« Ce premier pas vers une transition pour les tests immunologiques est une étape importante, à la veille de l’annonce du nouveau plan cancer par le président de la République. Les tests immunologiques permettront une meilleure prévention du cancer colorectal » conclut le communiqué du ministère.


Publié le Jeudi 30 Janvier 2014 dans la rubrique Santé | Lu 2060 fois