Sommaire
Senior Actu

Cancer colorectal : des bienfaits de l'aspirine

Une récente étude japonaise semble confirmer les bienfaits de l’aspirine, l’un des médicaments les plus basiques qui soit, contre le cancer colorectal. En effet, d'après les résultats, les patients qui ont pris ce médicament après leur opération, ont 40% plus de chance de ne pas générer de tumeurs colorectales et de faire de rechute versus le groupe placebo.


L'acide acétylsalicylique (ou aspirine) est probablement le plus connu, le plus accessible et certainement l’un des médicaments les moins chers sur le marché.
 
Outre sa prescription de base (antalgique, antipyrétique et anti-inflammatoire), on lui prête depuis des années des bienfaits dans de nombreux domaines médicaux.
 
Aujourd’hui, une étude japonaise menée entre 2007 et 2009 semble démontrer que ce médicament souvent employé pour un simple mal de tête pourrait être efficace en cas de cancer colorectal.  
 
Cette large étude a été réalisée par des chercheurs nippons qui ont évalué les effets de l’aspirine (à faible dose) sur la récurrence des tumeurs colorectales sur la population asiatique.
 
En tout, 311  patients ont été opérés de leur tumeur par endoscopie. Ensuite, deux groupes ont été constitués : l’un de 152 individus qui a été traité avec 100 mg d’aspirine par jour pendant deux ans. Et l’autre de 159 personnes qui constituait le groupe placebo.
 
Résultat ? Les personnes traitées avec de l’aspirine affichaient 40% de chance supplémentaire de ne pas générer de tumeurs colorectales et de rechuter versus le groupe placebo. Par ailleurs, une analyse de sous-catégories a révélé que les non-fumeurs (ceux qui n'ont jamais fumé ou qui ont fumé par le passé) montraient une réduction marquée de rechutes dans le groupe aspirine.
 
Ainsi, ces derniers bénéficient d'un effet de 63% versus le groupe placebo. En revanche, les fumeurs ont connu un effet inverse avec un risque accru de 244% soit 2,5 fois plus de chance de rechute ou de nouvelle tumeur ! A noter que ce traitement à faible dose d'aspirine n'a entrainé aucun effet indésirable sévère dans aucun des deux groupes. 


Publié le Mardi 11 Mars 2014 dans la rubrique Santé | Lu 478 fois