Sommaire
Senior Actu

Canada : doublement de la population senior d’ici un quart de siècle

Selon les plus récentes projections démographiques dévoilées dans le dernier rapport de Statistique Canada, la proportion de seniors dans la population canadienne pourrait pratiquement doubler au cours des 25 prochaines années, alors que la proportion d’enfants devrait continuer de décroître.


Corollaire de la hausse du nombre de personnes âgées depuis 2001, la proportion qu’elles représentent au sein de la population totale a atteint un niveau record en 2006, soit 13,7%. Indicateur par excellence du vieillissement de la population canadienne, cette proportion s’est élevée progressivement depuis 1966, alors qu’elle était de 7,7 %.

La proportion que représentent les enfants de moins de 15 ans a, pour sa part, atteint son plus faible niveau de l’histoire, soit 17,7%. À titre de comparaison, une personne sur trois (34%) était âgée de moins de 15 ans en 1961, au plus fort de la période du baby-boom.

« Ces évolutions, si elles se confirment, auront des répercussions importantes sur la population active, sur les régimes publics de retraite et de santé ainsi que, de façon générale, sur l’économie et la société canadienne » estime le rapport de Statistique Canada.

Et de préciser que « deux phénomènes expliquent principalement le vieillissement progressif de la population. D’une part, la fécondité, à 1,6 enfant par femme en moyenne depuis trois décennies, est trop faible pour permettre le remplacement des générations. D’autre part, l’espérance de vie des Canadiens s’est considérablement allongée au cours du 20ème siècle et atteint désormais 82,5 ans et 77,7 ans respectivement. Cette durée de vie moyenne accrue permet non seulement à plus de Canadiens d’atteindre l’âge de 65 ans, mais aussi de survivre plus longtemps après cet âge. L’âge auquel on retrouve le plus grand nombre de décès était, en 2004, de 84 ans chez les femmes et de 82 ans chez les hommes ».

D’autre part, si l’immigration a un effet important sur la croissance et la diversité de la population canadienne et peut répondre à plusieurs certains besoins du marché du travail, elle n’a qu’un effet mineur sur le vieillissement de la population, les immigrants arrivant en moyenne vers 30 ans et vieillissant ensuite avec le reste de la population.

Un apport plus important d’immigrants depuis 2001 a permis au Canada de hausser sa croissance démographique par rapport à la période intercensitaire précédente (voir Portrait de la population canadienne en 2006 : Le portrait national : Une croissance démographique à la hausse). Il n’a cependant pas freiné le vieillissement de la population.


Publié le Jeudi 19 Juillet 2007 dans la rubrique Divers | Lu 2433 fois