Sommaire
Senior Actu

Canada – Une vaste étude pour mieux connaître les habitudes alimentaires des aînés


Une équipe de scientifiques canadiens a récemment débuté une vaste étude pluriannuelle sur les habitudes alimentaires des aînés et l’impact qu’elles peuvent avoir sur leur état de santé.

Chaque année, 1 800 personnes âgées de 68 à 82 ans seront examinées dans le but de décrire les changements nutritionnels chez les aînés et d’évaluer l’influence de leurs habitudes diététiques sur leur état de santé physique, cognitif, social et sur leur autonomie. Les résultats de la recherche pourraient « avoir un impact important en promotion de la santé et prévention des maladies », a précisé Hélène Payette, chercheuse en nutrition au Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke, qui dirige l’étude.
L’étude devrait aboutir sur des « recommandations pour une nutrition optimale, l’élaboration de produits spécifiques aux besoins des aînés, le traitement des maladies ou l’organisation des services de santé », a-t-elle ajouté.

Les paramètres comprendront, entre autre, les caractéristiques diététiques telles que goûts, apports et habitudes, le métabolisme énergétique ou encore la composition corporelle. Les chercheurs mesureront la force musculaire et les performances physiques. Mais les examens porteront aussi sur les sphères mentale et cognitive. D’autres paramètres, comme les modes de vie, les activités physiques et le fonctionnement social (ressources, aides, engagements) seront également pris en compte.

Cette étude, réalisée par des chercheurs de plusieurs universités du Québec et de l’Ontario, serait une première : selon la responsable du projet, à ce jour, « aucune étude longitudinale comprenant un suivi annuel auprès d’une population âgée n’a étudié la nutrition de façon aussi exhaustive et précise ».


Publié le Vendredi 12 Mars 2004 dans la rubrique Nutrition | Lu 1092 fois