Sommaire
Senior Actu

Canada - Les aînés gardent leur sens de l'humour malgré un temps de compréhension parfois plus long


Si la mémoire et la vitesse mentale déclinent avec l’âge, le sens de l’humour ne flanche pas chez les plus âgés, d’après une étude canadienne à paraître dans le numéro de septembre du journal de « l’Association Internationale de Neuropsychologie ». Le Dr. Prathiba Shammi, du centre de soins gériatriques de Toronto, suggère que la partie du cerveau responsable pour l’appréciation de l’humour ne s’altère pas avec l’âge, bien que l’on observe un temps de compréhension plus long chez certaines personnes âgées pour des formes d’humour plus complexes. Si cela peut paraître anecdotique, « l’humour est très important car il joue un grand rôle dans nos interactions sociales » et ses vertus thérapeutiques sont vantées depuis longtemps : « il peut aider à gérer les angoisses liées au vieillissement et à la maladie » explique le Dr. Shammi. Toutefois l’étude indique que les formes d’humour plus complexes sont plus difficilement appréhendées par les personnes âgées : elles font souvent appel à la mémoire, à la capacité d’abstraction et à la flexibilité mentale, c’est à dire des fonctions mentales complexes situées dans les lobes frontaux du cerveau, qui seraient les premiers à s’altérer avec l’âge. Si cela est vrai pour la compréhension, l’appréciation de l’humour dépend néanmoins en partie des préférences individuelles, du contexte social et de l’état de santé.


Publié le Lundi 1 Septembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 363 fois