Sommaire
Senior Actu

Canada – Le défi des prisonniers seniors


« Certaines de nos prisons sont virtuellement des centres gériatriques » déplore Graham Stewardt, directeur du lobby des prisonniers canadiens. Les services pénitentiaires du pays estiment que 17% des personnes incarcérées dépassent les 50 ans, alors que ce chiffre n’était que de 8,4% en 1993. Deux principaux facteurs expliquent ce vieillissement général en maison de retraite : le vieillissement de la population et l’explosion dans les dernières décénnies de peines plus longues (pour meurtres et viols). Cette augmentation rapide des prisonniers seniors est un véritable défi pour la société et pour les centres pénitentiaires. Tout d’abord ils coûtent cher, à cause des soins qu’ils nécessitent. Mais aussi, il leur est très difficile de se réinsérer dans le tissu social, d’autant que la plupart des maisons de retraite refusent de les réintégrer. Une solution est d’installer des hospices au sein même des prisons, pour donner du travail aux prisonniers plus jeunes et permettre aux plus âgés de se réhabituer plus doucement à la vie sociale. Ce problème n’est cependant pas un problème canadien : il est encore pire aux Etats-Unis où rien qu’en Californie on estime que les prisonniers seniors coûteront 4 milliards de dollars à l’Etat.


Publié le Mercredi 11 Juin 2003 dans la rubrique Social | Lu 1875 fois