Sommaire
Senior Actu

Canada – Le bilinguisme : un moyen de préserver ses fonctions cognitives


Parler deux langues depuis l’enfance permet d’améliorer et de préserver ses fonctions cognitives, c’est ce que révèle l’enquête réalisée à Toronto et publiée ce mois-ci dans la revue Psychology and Aging.

Trois études comparatives menées auprès de 104 personnes de 30 à 59 ans, et 50 personnes âgées de 60 à 88 ans, bilingues ou non, ont permis d’analyser le temps de réaction, le traitement des informations et le degré de concentration propres à chacune.

Grâce à des questionnaires relatifs à l’usage des deux langues parlées, des tests de vocabulaire, ainsi qu’à des expériences visant à mesurer l’aptitude à raisonner sans utiliser le langage, il est apparu que les personnes maîtrisant parfaitement deux langues depuis leur enfance, parvenaient à mieux se concentrer sur les tâches demandées et à garder leur attention de manière plus stable. Elles réagissent également plus vite.

« Le bilinguisme est une véritable gymnastique pour le cerveau », remarque le Professeur Ellen Bialystok, de l’Université de York. « A chaque fois que vous devez formuler une phrase, vous avez deux possibilités pour vous exprimez ou répondre ». Le simple fait de parler est pour une personne bilingue un exercice à part entière qui stimule ses facultés intellectuelles.

Selon les auteurs de l’étude, la faculté mise en place pour répondre à un stimulus visuel donné sans prendre en compte sa localisation (cf The Simon Task*) serait la même que celle utilisée pour parler indifféremment deux langues.

Parler couramment une deuxième langue a non seulement des répercussions au sein de la mémoire et des facultés intellectuelles mais agit physiquement sur le cerveau qui requiert plus d’oxygène et donc plus de sang.

L’étude s’est concentrée sur des personnes saines. Aussi ne permet-elle pas d’émettre des conclusions sur les effets du bilinguisme sur les maladies neuro-dégénératives telles qu’Alzheimer.



Publié le Mercredi 16 Juin 2004 dans la rubrique Santé | Lu 660 fois