Sommaire
Senior Actu

Canada - Des statistiques montreraient que le mariage améliorerait l'espérance de vie


Selon une étude sur la mortalité, menée entre 1994/1995 et 2000/2001 par "Statistique Canada" (Agence National de Statistique) sur un groupe d'hommes et de femmes de plus de 65 ans, le soutien social procuré aux aînés par le mariage pourrait réduire le risque de décès. Uniquement chez les hommes et non chez les femmes. Ce risque serait ainsi 40 % moins élevé chez les hommes mariés que chez les célibataires, veufs, divorcés ou séparés. Le même constat, dans une moindre mesure (10%) se dessine pour les hommes impliqués dans des activités collectives (organismes communautaires ou bénévolat). Pour les femmes, il n'existerait aucun lien direct entre la participation à ce type d'activités et le prolongement de la vie. L'étude indique également que les hommes âgés vivent d'autant plus longtemps que leur niveau de scolarité est élevé. La probabilité de mourir durant la période observée était ainsi plus élevée chez les hommes n'ayant pas terminé leurs études secondaires et chez ceux vivant en couple, mais à faible revenu.

L'étude s'est concentrée sur plusieurs indicateurs de ce soutien social : l'état matrimonial, la participation aux activités collectives, les contacts
avec la famille et les amis,... Les différences entre les hommes et les femmes furent évaluées en tenant compte des effets d'autres facteurs
susceptibles d'influer sur la mortalité : l'âge, le statut socio-économique, le stress, les comportements ayant un effet sur la santé, comme l'usage du
tabac et le niveau d'activité physique.


Publié le Vendredi 30 Mai 2003 dans la rubrique Divers | Lu 1818 fois