Sommaire
Senior Actu

Canada - De l'importance de la prise en compte des conducteurs seniors atteints de démence


Une enquête, parue en juillet dernier dans le Journal canadien de la Psychiatrie, a étudié les problèmes que pouvaient entraîner les cas de démence* chez les conducteurs âgés et a projeté les évolutions de cette situation dans la région de l’Ontario d’ici un quart de siècle.

Comme dans tous les pays occidentaux, la population de la province de l’Ontario, au Canada, vieillit. Parallèlement les cas de démences séniles progressent eux aussi. Or les personnes atteintes par ces déficiences ne cessent pas de conduire dès l’apparition des premiers signes de la maladie. L'étude constate d’ailleurs, que les individus atteints par l'Alzheimer continuent de conduire leur véhicule quatre ans environ après l’apparition des premiers symptômes.

Bien sûr tous ces conducteurs âgés, atteints de démences, ne sont pas dangereux. La plupart continue à conduire relativement bien malgré la maladie, toutefois celle-ci progressant, ils deviennent excessivement menaçant, aussi bien pour eux-mêmes que pour les autres… Jusqu’à ce qu’ils ne soient plus en mesure de conduire. Les statistiques d’accidents de voiture montrent que les conducteurs atteints de démence seraient deux à cinq fois plus impliqués dans les collisions que les autres.

Les risques associés à l’incroyable augmentation des seniors atteints de démence sur la route vont nécessiter la mise en place, rapidement, de tests de détection. Jusqu’à ce jour dans cette province, seules les personnes de plus de 80 ans doivent subir un examen tous les deux ans. Il consiste en un test de reconnaissance des panneaux et un test de vision suivi d’une session d’information de 90 minutes. Le test de conduite a été abandonné…

Les projections démographiques indiquent que le nombre de personnes âgées en Ontario va augmenter de manière notable. De 500 000 en 1986, ils passeront à 2 500 000 en 2028. Naturellement le nombre de seniors âgés conduisant augmentera lui aussi. En combinant ces données au nombre de conducteurs atteints de démence en Ontario, on a pu calculer que ce groupe, qui représentait 15 000 individus en 1986, avait déjà plus que doubler en 2000 avec 34 000 personnes et pourrait atteindre les 100 000 en 2028.

Comme on peut le constater, le problème de ces conducteurs âgés atteints de démence va augmenter de manière significative. Presque trois fois plus de cas en un quart de siècle. Or cette situation n’est pas propre à la province de l’Ontario. On la retrouve dans tous les pays occidentaux, ce qui risque, à terme, de créer sur les routes des situations périlleuses.


* La démence est un affaiblissement mental global frappant l'ensemble des facultés psychiques et altérant progressivement avec l'affectivité et l'activité volontaire du patient, ses conduites sociales. Caractérisée par une évolution irrémédiablement progressive de ce déficit, la démence est généralement due à une atteinte cérébrale organique plus ou moins diffuse, de nature abiotrophique, vasculaire, infectieuse, traumatique, toxique ou tumorale.
Canada - De l'importance de la prise en compte des conducteurs seniors atteints de démence


Publié le Dimanche 1 Août 2004 dans la rubrique Transports | Lu 2811 fois