Sommaire
Senior Actu

Cameroun - Entretien avec le président d'une association en charge des aînés en milieu rural

Entretien avec Jean-Robert Mbané, président de l’association camerounaise « Ensemble protégeons les vieux », qui se charge de l’aide sanitaire et sociale des personnes âgées, principalement en milieu rural.


Pouvez-vous nous présenter l’activité de votre association ?

Notre association « Ensemble Protégeons les Vieux » a été créée il y a cinq ans, en 1997, par un groupe de quatre amis. Nous sommes tous de formation universitaire et d’extraction rurale. Nous avons tous vécu la dure réalité de la condition paysanne. Conscients de nos origines, notre association a pour principal objectif, la prise en charge des personnes âgées vivant dans les campagnes du Cameroun. Il faut en effet rappeler que nos aînés ne bénéficient d’aucune aide ni de couverture sociale.

Nous faisons travailler une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles une trentaine de jeunes volontaires recrutés dans des milieux aussi divers que l'assistance sociale, les soins infirmiers, le droit, l'éducation, etc. Les interventions bénévoles de nos médecins restent ponctuelles.
Cameroun - Entretien avec le président d'une association en charge des aînés en milieu rural

Pouvez-vous nous citer quelques exemples des actions que vous menez ?

Grâce à notre clinique mobile, nous déplaçons l’assistance médicale sur le lieu de vie même des aînés. Ils n’ont donc pas à se déplacer, c’est l’hôpital qui va vers eux. L'appui d'un industriel de Douala, nous a permis de réapprovisionner les stocks de notre pharmacie et d’augmenter l'efficacité de nos interventions auprès des personnes âgées dont nous nous occupons. Nous traitons aussi bien les cas de contusions, les accidents bénins, les blessures superficielles, les maux de tête, les diarrhées, le paludisme… Nous organisons par ailleurs, avec les anciens, des sessions de conseils en terme de nutrition. La dernière en date s’est tenue en avril 2004.

Mais notre action dépasse le domaine de la santé. Nous pouvons aussi leur apporter une assistance juridique et des conseils sur le droit des aînés. Par exemple, il y a deux ans, un vieux monsieur de 80 ans a été accusé d’avoir volé de la nourriture au marché de Yaoundé. Arrêté par la police, il a été déféré devant le parquet. Suite à l’intervention de l’un de nos avocats, nous avons pu lui éviter la prison.

Nous les informons aussi sur leurs droits. Ceux édités par les Nations Unies par exemple, que ces seniors ne peuvent pas connaître si personne ne les informe. Les principes édités à New York n’arrivent pas forcément sur place et les premiers concernés sont bien souvent les derniers informés. Par ailleurs, nous prenons part à la célébration de la journée internationale de la personne âgée chaque 1er octobre depuis environ 5 ans. Nous organisons aussi dans les médias (presse et radio) des campagnes de sensibilisation sur la question des personnes âgées…

Quelle est la particularité de la situation des personnes âgées au Cameroun ?

Cameroun - Entretien avec le président d'une association en charge des aînés en milieu rural
Leur situation est particulière dans la mesure où un grand nombre d’entre elles ne bénéficient d’aucune couverture sociale, ni d’aide de la part de l’Etat. De nombreuses personnes âgées sont aussi victimes de l’exode rural, et se retrouvent donc isolées dans les villages. Affaiblies, elles ne peuvent plus subvenir à leurs besoins, même les plus élémentaires. La plupart sont analphabètes, illettrées et se retrouvent parfois exploitées par certains individus « véreux ». Le respect des aînés, des anciens n’est plus automatique. Le « vieux » symbolisant le sage tend à disparaître de notre société qui s’occidentalise, même en milieu rural. Les jeunes générations accusent même les plus âgés d’ignorance, fragilisant leur rôle dans la société.

Cela fait déjà 5 ans que votre association existe, quels sont vos projets pour l’avenir ?

A court terme, nous voulons sensibiliser le maximum de personnes sur la situation précaire des personnes âgées camerounaises, et plus particulièrement dans les zones rurales. Plus tard, nous souhaiterions rendre les services sociaux (notamment de santé) presque gratuits pour tous les seniors indigents. Et que chaque situation, chaque individu puisse être traité au cas par cas. Il faudrait aussi qu’un jour, nous puissions arriver à imposer le système des pensions universelles* comme cela existe déjà en Afrique du Sud, au Mozambique ou au Brésil.

« Ensemble Protégeons les Vieux » au Cameroun
Les membres de la direction de cette association :
Jean-Robert Mbané (président)
Blandine Tamatcho (secrétaire générale)
Dieunedort Foken (trésorier)
Samuel Bertrand Tengankong (délégué général)

Pour les contacter :
Mail
Jean Robert Mbané
Boite postale 8389 Yaoundé Cameroun
Tel 237 781 46 16

*Pour en savoir plus :
Île Maurice, Brésil et Afrique du Sud – Le régime de retraite universel comme exemple

Propos recueillis par Jean-Philippe Tarot © Senioractu.com 2004


Publié le Jeudi 23 Septembre 2004 dans la rubrique Divers | Lu 3034 fois