Sommaire
Senior Actu

Cambriolages : les bons réflexes avant l'été

Les seniors ont l’habitude de partir en vacances d’été aux mois de juin et de septembre… Alors que vous vous apprêtez peut-être à rejoindre vos lieux de villégiatures, la société française Verisure (spécialisée dans la télésurveillance) vous donne quelques conseils pour réduire les risques de cambriolages en votre absence…


Bientôt les grandes vacances ! Enfin… Les bagages sont presque terminés, les plantes arrosées, l’eau et le gaz coupés, les volets fermés, etc. Il faut maintenant prendre la route. Mais à chaque départ, c’est la même angoisse. Celle du cambriolage !
 
Rappelons que les étés sont réputés pour être la période de l’année la plus « propice » aux cambriolages. Le fait est que l’année dernière, près d’un tiers des vols ont eu lieu pendant les vacances d’été. Les grandes villes (+200 000 habitants) sont les plus touchées notamment dans les régions Ile-de-France, Occitanie, PACA, Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France.
 
Pour les deux-tiers de nos compatriotes, le fait de laisser leur logement vide au moment des vacances constitue une véritable préoccupation avec la peur permanente d’être cambriolés pendant cette période. Même ceux qui ne partent se disent plus inquiets durant l’été. On assiste donc à une prise de conscience collective sur le fait que les cambrioleurs peuvent agir même durant de courtes absences (départ au travail, weekends…).
 
En leur absence, les Français ont tendance, en priorité, à opter pour des méthodes traditionnelles : demander à leurs proches de passer régulièrement (45%), fermer les volets (44%) et faire relever le courrier (38%). Autant d’indices de présence pensés pour dissuader les tentatives d’intrusion.
 
Les dernières innovations séduisent également pour leur technologie avancée et leur fiabilité. L’année dernière, 18% des Français ont fait installer une alarme avant de partir en vacances : 9% ont choisi une alarme auto-surveillée, 9% une alarme télé-surveillée et 6% ont opté pour une sirène extérieure.

Les conseils de Verisure pour limiter les risques de cambriolage
1. Supprimer les indices d'absence lors des vacances :
• faire relever le courrier par un proche ;
• faire installer des lampes à minuterie aléatoire pour simuler une occupation ;
• ne pas communiquer ses projets de vacances sur les réseaux sociaux (comme Twitter et Facebook).
• faites renvoyer votre ligne téléphonique fixe sur votre portable. De cette manière, un cambrioleur qui appelle chez vous ne saura pas que l’appartement est vide.
 
2. Adopter les bons réflexes :
• vérifier que les portes sont bien fermées à clé, les fenêtres closes ;
• mettre les objets de valeur en sécurité (coffre à la banque par exemple) ;
• ne pas laisser de clé cachée sous le paillasson, dans le pot de fleurs ou dans la boite à lettres (c’est une évidence mais il est bon de le rappeler) ;
• prévenir vos proches et vos voisins de votre absence ;
• ne jamais inscrire votre adresse sur votre porte-clés
• éventuellement, acquérir un système d’alarme avec télésurveillance.

Autre méthode éprouvée depuis quelques années :   
Pour éviter les cambriolages, l’opération tranquillité vacances (OTV), qui consiste à demander la surveillance de son domicile, en son absence, par la police ou la gendarmerie, à l’occasion de leurs patrouilles. Ce n’est pas compliqué à mettre en place : au minimum 48h avant de partir, prévenez la police ou la gendarmerie de votre absence prolongée afin qu’ils puissent surveiller votre domicile lors de leurs patrouilles.
 
Pour ce faire, deux solutions : soit vous remplissez le formulaire OTV dans le commissariat ou la brigade de gendarmerie les plus proches de chez vous, soit pour Paris et les départements 75, 92, 93, 94 sur le web grâce au service en ligne OTV (mon.service-public.fr). Attention, si vous revenez avant, prévenez les forces de l’ordre ! En cas de problème (tentative d’effractions ou effractions), vous serez prévenu afin de pouvoir agir au plus vite et de limiter les dégâts.
 
Autre dispositif intéressant : l’entente entre voisins pour surveiller leur quartier, à travers des partenariats de participation citoyenne conclus entre le maire, les habitants et les forces de sécurité. En cas de comportement inhabituel et suspect, les habitants peuvent immédiatement prévenir leurs contacts au sein de la police ou de la gendarmerie. Ces partenariats sont aujourd’hui noués dans chaque département, plus nombreux d’année en année. Pour tout renseignement, les particuliers doivent contacter leur maire.
 
Si vous êtes victime ou témoin d'un cambriolage, composez le 17 (depuis un poste fixe) ou le 112 (depuis un mobile). Sachez que la majorité des arrestations en flagrant délit survient à la suite d’un signalement par le voisinage. Sachez également que le dépôt de plainte après un cambriolage est indispensable. Il permet aux cellules anti-cambriolages de faire des recoupements et ainsi d’appréhender les malfaiteurs. La police technique et scientifique se déplace sur chaque cambriolage pour relever les traces et indices. Sur ce, bonnes vacances !


Publié le Jeudi 1 Juin 2017 dans la rubrique Habitat | Lu 850 fois