Sommaire
Senior Actu

C’est normal de perdre ses dents quand on vieillit ?

A l’occasion de la conférence inaugurale du Congrès de l’Association dentaire française (ADF) qui s’est tenue la semaine dernière à Paris, l’ADF a publié toute une série de questions/réponses qui vise à faire le point sur des interrogations que l’on peut tous se poser en vieillissant sur l’état de ses dents… Avec en prime, un petit guide de l’auto-observation de la bouche.


Vrai ou faux ? : C’est normal de perdre ses dents quand on vieillit

Faux. Il n’est pas normal de perdre ses dents avec l’âge. Une alimentation complète et équilibrée, une hygiène bucco-dentaire de qualité et des détartrages réguliers permettent de préserver l’état des dents. Cependant, ce sont des maladies du parodonte qui apparaissent avec l’âge : ce ne sont pas les dents elles-mêmes qui sont touchées, mais les tissus de soutien qui les entourent (gencives, os, cément…). Le mode de vie (tabagisme, alimentation…)et un certain nombre de maladies (diabète…) qui diminuent les défenses immunitaires, favorisent la prolifération des bactéries nécessitant donc un suivi particulier.

Vrai ou faux ? : J’ai des problèmes gastriques, cela peut venir de mes dents

Vrai. Les problèmes gastriques tels que l’aérophagie ou le syndrome de l’intestin irritable peuvent être dus, au moins en partie, à une mauvaise mastication des aliments. Les douleurs dentaires qui gênent la mastication peuvent favoriser l’absorption de gros morceaux d’aliments qui augmentent le syndrome de l’intestin irritable. La digestion commence dès la mastication ! Bien mâcher diminue également l’absorption d’air et donc l’apparition d’aérophagie.

Vrai ou faux ? : Une dent dévitalisée n’a pas de carie

Faux. Une dent dévitalisée peut présenter une carie, au même titre qu’une dent vivante. Mais, le nerf de la dent ayant été retiré lors de la dévitalisation, la carie n’est pas douloureuse sauf lorsque l’infection se propage au-delà de la dent. On est alors au stade de l’abcès dentaire qui nécessite une prise en charge rapide.

Vrai ou faux ? : La couleur des dents est un bon indicateur de l’hygiène dentaire

Vrai et faux. Une bonne hygiène dentaire, à travers un brossage régulier, permet de limiter la formation de plaque dentaire, dépôt jaunâtre sur les dents. Certains aliments colorent plus que d’autres les dents : c’est le cas du thé, du café, du vin…La cigarette, à cause de la nicotine est également un facteur de jaunissement des dents. Après la consommation de ces aliments, le brossage permet de retrouver sa blancheur naturelle. Toutefois, la teinte des dents a également une origine héréditaire : certains auront les dents blanches tandis que d’autres auront des dents tirant plus sur le jaune. Nous ne sommes pas tous égaux face à la blancheur de nos dents ! Le brossage et les traitements pourront effacer les traces des facteurs extérieurs mais n’agiront pas sur la teinte naturelle des dents.

Vrai ou faux ? : L’alignement de mes dents joue sur la santé de ma bouche

Vrai.Un mauvais alignement des dents empêche une bonne fermeture de la bouche, ce qui peut entraîner un déchaussement des dents : en effet, la pression exercée par les dents les unes sur les autres permet de les maintenir en place. Par ailleurs, des dents mal alignées peuvent mener à une malocclusion. Les mâchoires s’emboîtant mal, la fermeture de la bouche peut être plus difficile voire douloureuse. De plus, une malocclusion peut causer des douleurs à la tête, au cou, au dos, des problèmes digestifs et psychologiques. Un traitement orthodontique suffit la plupart du temps à réaligner les dents. Parfois une chirurgie de la mâchoire est nécessaire.

Vrai ou faux ? : Les chewing-gums sont mauvais pour les dents

Vrai et faux. La formation de carie est liée à l’alimentation et à l’hygiène bucco-dentaire. La consommation régulière de sucres rapides (saccharose, glucose, fructose, lactose) peut avoir un effet néfaste sur les dents. Les confiseries (bonbons, chewing-gums…) sont à ce titre très cariogènes, car composées principalement de ce type de sucres. Les industriels ont trouvé la parade : remplacer les sucres rapides par des faux sucres (aspartame, xylitol) beaucoup moins caloriques et sans pouvoir cariogène. Par ailleurs, le xylitol lutte contre la formation des caries en favorisant la reminéralisation de l’émail. Le xylitol bloquerait également le fonctionnement des bactéries cariogènes.

Vrai ou faux ? : La cigarette provoque des caries

Vrai. Fumer régulièrement affaiblit le système immunitaire de la cavité buccale et augmente la concentration de bactéries cariogènes dans la salive du fumeur. Le risque de carie est donc plus élevé chez le fumeur régulier. En outre, une baisse du flux salivaire est fréquemment observée chez le grand fumeur, limitant l’effet tampon de la salive sur le pH de la bouche. Par ailleurs, les fumeurs sont plus susceptibles de développer des maladies parodontales et ont un temps de cicatrisation plus long en cas de plaies chirurgicales dentaires.

Petit Guide de l’auto-observation de la bouche

L’auto-observation de la bouche est un examen que l’on peut effectuer soi-même à la maison. Il devrait être pratiqué régulièrement.

Cet examen simple a pour objectif de repérer précocement d’éventuelles pathologies de la bouche.Le gonflement ou le saignement des gencives, le déchaussement d’une dent, une grosseur, une mauvaise haleine, des tâches, une dent cassée ou ébréchée…sont de bonnes raisons et parfois des signaux d’alertes qui devraient inciter à consulter son chirurgien-dentiste.

Les gestes à faire

1- Se laver les mains

2- Retirer son dentier ou son appareil dentaire si l’on en a un

3- Se placer face à un miroir :

a. Observer le visage et le cou à la recherche d’éventuelles grosseurs
b. Examiner les lèvres notamment en les retournant : il faut rechercher les changements de teintes ou bosses éventuels en les palpant.
c. Faire de même avec les joues

4- Observer l’intérieur de la bouche :

a. Commencer par les gencives : chercher tout saignement, gonflement, signe de gencive rétractée ou de changement de couleur. Pour les gencives situées du côté de la langue, un petit miroir sera utile. Il est possible d’acheter chez le pharmacien un petit miroir à manche identique à ceux qu’utilisent les chirurgiens-dentistes.
b. Continuer avec les dents : pour la face extérieure des dents, il est simple de repérer les changements de teintes, les surfaces ébréchées ou cassées, les noirceurs. Pour la face intérieure des dents, il suffit d’utiliser le petit miroir.
c. Tirer la langue : il faut maintenir le bout de la langue avec les doigts pour rechercher sur le dessus, le dessous et les côtés de la langue le moindre changement de couleur ou la moindre coupure.
d. Basculer la tête en arrière : le petit miroir permet d’observer le palais. Il faut ensuite palper la voûte avec sa langue ou ses doigts à la recherche d’une grosseur.

5- Respirer face et très près du miroir pour sentir son haleine

6- Vérifier sa sensibilité au chaud et au froid lors des différents repas

Que faire si l’on trouve une anomalie ?

Une dent qui bouge, une gencive qui descend un peu trop sur la racine, une sensibilité au froid soudaine, un changement de teinte, etc. ? Ces anomalies, lorsqu’elles sont prises au tout début de leur évolution, sont bénignes mais nécessitent de prendre rendez-vous au plus vite chez son chirurgien-dentiste, car de petits désagréments peuvent devenir très rapidement plus graves :

- Un gonflement ou un saignement des gencives :

C’est le signe d’une petite inflammation qui peut évoluer en gingivite (inflammation de la gencive), favorisant le déchaussement des dents.
- Une modification de la couleur des dents ou apparition de tâches :

Une modification de la couleur des dents peut être causée par une modification de l’émail des dents, mais également par une alimentation riche en pigments ! Si le brossage ne rend pas aux dents leur couleur initiale, le chirurgien-dentiste pourra vous conseiller sur l’utilisation d’un dentifrice spécifique ou d’un traitement éventuel pour renforcer l’émail.

- Une sensibilité accrue aux variations de température :

Elle est souvent due à la formation de poches bactériennes entre la gencive et la dent. Si vous êtes plus sensible aux variations de température et que vous constatez que vos dents se déchaussent, prenez rendez-vous sans tarder.

- Une mauvaise haleine :

Aussi appelée halitose, la mauvaise haleine peut être due à une mauvaise hygiène de la bouche (brossage trop superficiel, dépôts sur la langue), mais aussi à un flux de salive réduit causé par des médicaments ou par d’autres maladies. Les chewing-gums et autres bonbons à la menthe ne masquent que très provisoirement le problème et peuvent même l’aggraver s’ils contiennent du sucre. La consultation chez le chirurgien-dentiste permet d’identifier l’origine de la mauvaise haleine et de la soigner afin de traiter le problème à sa source.


Publié le Mardi 29 Novembre 2011 dans la rubrique Santé | Lu 3318 fois