Sommaire
Senior Actu

Bréviaire des artificiers de Mathias Enard : exercices de sagesse terroriste


Voici un manuel d’éducation à l’usage d’un nègre des Caraïbes. Il n’a rien à voir avec ceux qui prétendaient inculquer les préceptes européens aux indigènes des continents récemment découverts. Celui-ci se propose d’enseigner en dix leçons la manière de devenir un parfait terroriste.
Bréviaire des artificiers de Mathias Enard : exercices de sagesse terroriste

Le maître dans sa première leçon fait le constat du caractère « oiseux et déplacé » de la destruction des tours de New York, voire de leur inconséquence. Aussi, pour parfaire le geste terroriste, il faut lui donner un contenu. Ainsi le maître fera poser son enseignement sur deux piliers : la cause et la religion, la cause étant « celle de l’Eveil. Le peuple est endormi, le monde sommeille. Il convient de le réveiller par un grand bruit qui retentira d’un bout à l’autre de la planète ».

Les leçons développent toute une esthétique, pour ne pas dire une éthique du terrorisme. Elles seront l’occasion de pervertir les théories gidiennes relatives à l’émancipation, à la disponibilité au monde, au détachement. Elles s’avéreront être des exercices de « sagesse terroriste ».

Accompagné de dessins provocants et très drôles, ce texte, par son intelligence subversive, dynamite la tentation nihiliste en donnant au terrorisme un visage bête et réjouissant.

Bréviaire des artificiers
Mathias Enard
(illustration de Pierre Marquès)
Editions verticales
107 pages
15,50 euros


Publié le Lundi 14 Mai 2007 dans la rubrique Culture | Lu 2732 fois