Sommaire
Senior Actu

Bravo de Régis Jauffret : seize fictions sur la vieillesse (livre)

Les éditions du Seuil publient cette semaine, le nouveau roman de Régis Jauffret, intitulé Bravo (288 pages, 20 euros). Dans ce livre-puzzle, seize portraits de personnes âgées de 55 à 125 ans. Des « naufragés du grand âge », hantés par leur fin prochaine, qui s’avancent comme autant de doubles de nous-mêmes…


Bravo de Régis Jauffret
Femmes, hommes, mariés, veufs, pacsés… Des personnes de tous horizons. Des médecins, des journalistes, des concessionnaires de voitures etc. Ces portraits d’individus tous si différents ont un point commun. Tous abordent la vieillesse qui in fine, est le véritable héros de ce « roman mosaïque ». Et l’auteur, qui aura 60 ans début juin 2015, n’est pas tendre !   
 
« La vieillesse devient d’autant plus répugnante qu’elle vit davantage, dispose de plus d’années pour se délabrer à son aise » dit l’un des personnes. « A mon âge, dire des horreurs est un des derniers plaisirs qui me restent » raconte un autre. Le ton est donné. Ces personnes âgées sont loin d’être de gentils papys et mamies. Non ! Ce sont des personnes cruelles et méchantes.
 
Comme le souligne Régis Jauffret dans une interview accordée à L’Obs : « ce qui m’intéresse dans la littérature, c’est la tragédie. Le bonheur, c’est un peu le blanc du noir d’une photo monochrome où il est souvent gris. Quant à la méchanceté, c’est une preuve de grande santé. Elle empêche de se ramollir. Longtemps j’ai cru que la vieillesse apportait une forme de sagesse et d’aménité. Mais autour de moi, je constate le contraire : plus les gens prennent de l’âge, plus ils sont excités, entreprenants, possessifs, hargneux. Et je vois se profiler mon soixantième anniversaire sans éprouver la moindre sérénité ». Et l’auteur de poursuivre : « en somme, je me demande si on n’a pas plus de désirs et moins d’inhibitions à 60 ans qu’à 20. Je fais mien le titre des Mémoires d’Althusser : « L’avenir dure longtemps ».
 
Régis Jauffret est l'auteur de nombreux romans, dont Clémence Picot, Univers, univers (2003), Asiles de fous (2005), Microfictions (2007), Lacrimosa (2008), Sévère (2010), Claustria (2012), La Ballade de Rikers Island (2014).


Publié le Lundi 2 Mars 2015 dans la rubrique Culture | Lu 1451 fois