Sommaire
Senior Actu

Bourse : comment acquérir ou vendre des actions… Explications

Pour acquérir des actions, vous devez au préalable ouvrir un « compte titres » auprès d’un établissement financier agréé, votre banque, une société de gestion de portefeuille ou un courtier en ligne sur internet par exemple. Le point avec la Finance pour Tous.


Vous passez ensuite des ordres d’achats ou de vente à votre intermédiaire financier. Concrètement, votre demande d’achat ou de vente d’un produit boursier prend la forme d’un « ordre de Bourse » transmis à votre intermédiaire financier.
 
Cet ordre doit comporter un certain nombre de précisions : valeur concernée, comme par exemple Action X ou, si vous le connaissez, son code ISIN (l’identifiant du titre aux niveaux national et international), sens de l’opération (achat ou vente), nombre de titres négociés. Il faut également préciser le type d’ordre que vous passez.
 
Pour les actions, les plus répandus sont au nombre de cinq :

- L’ordre à cours limité. Vous définissez le prix maximal accepté lors d’un achat, ou le prix minimal lors d’une vente. Pas de mauvaises surprises possibles, mais il faut fixer des limites compatibles avec les cours. À utiliser en priorité si vous investissez sur des valeurs dont les cours connaissent de fortes variations.

- L’ordre au marché. Il est prioritaire et intégralement exécuté s’il y a suffisamment de contreparties (vendeurs ou acheteurs, selon le cas). Mais il n’y a pas de limite de prix et, si le cours évolue brutalement, vous pourrez être pénalisé en achetant trop cher ou en vendant trop bon marché. À utiliser avec la plus grande précaution.

- L’ordre à la meilleure limite. Les actions sont achetées à leur cours d’ouverture si l’ordre est passé avant le début de la séance boursière (9 heures le matin à Paris), ou en fonction de la meilleure offre (pour un achat) ou de la meilleure demande (pour une vente) en cours de séance. Inconvénient : vous ne connaissez pas le prix à l’avance et, si les échanges sont peu nourris, l’ordre peut n’être exécuté qu’en partie.

- L’ordre à seuil de déclenchement. Vous définissez un niveau de prix à partir duquel est déclenché un achat ou une vente. Ce type d’ordre, à la vente, permet de s’assurer d’un gain fixé par avance ou de minimiser une perte. Si vous détenez une action qui vaut 100, vous pouvez par exemple passer un ordre de vente avec un seuil de déclenchement à 110. Si l’action monte jusqu’à ce niveau, vous la vendrez automatiquement.

- L’ordre à plage de déclenchement. Même principe, mais l’opération d’achat ou de vente n’est lancée que dans la fourchette de cours indiquée. Vous pouvez par exemple décider d’acheter une action lorsqu’elle franchit le cap des 100 euros et avant qu’elle n’atteigne 105 euros.

Bourse : comment acquérir ou vendre des actions… Explications
Dès que l’ordre est exécuté, les titres sont « livrés » (les actions sont en fait dématérialisées) et le règlement est effectué. L’établissement teneur de votre compte se charge de débiter la somme due et de faire figurer les nouveaux titres dans votre portefeuille si vous êtes acheteur, ou de créditer votre compte si vous êtes vendeur.
 
L’exécution de votre ordre vous est confirmée par l’« avis d’opéré » que vous recevez de votre intermédiaire : lisez-le soigneusement et conservez-le.
 
Sachez également que des frais, dits de courtage, s’appliquent à l’exécution de vos ordres. Leur montant est librement déterminé et varie donc d’un établissement à l’autre.

www.lafinancepourtous.com





Publié le Mercredi 12 Juin 2013 dans la rubrique Finances | Lu 857 fois