Sommaire
Senior Actu

Botox : mise en garde de la FDA (agence américaine du médicament)

La Food and Drug Administration (FDA), l’agence américaine du médicament a fait savoir vendredi dernier dans un communiqué, que la toxine botulique*, commercialisée notamment sous le nom de Botox, pouvait avoir des effets dangereux, voire mortels dans certains cas, sans aller toutefois jusqu’à interdire son utilisation.


En quelques piqûres, le Botox efface indéniablement les pattes d'oie, les rides du lion (entre les sourcils) ou celles du front. L'efficacité de cet antiride temporaire fabriquée à base d'une toxine* -purifiée et débarrassée de ses effets toxiques- administrée par le biais d'injections directement dans le site à traiter n'a plus rien à prouver.

Et malgré des tarifs qui oscillent entre 200 et 600 euros en fonction du nombre de rides, et des actes qui doivent être répétés tous les quatre à six mois, les clients se disent satisfaits et poursuivent le traitement. De ce côté-là, rien à redire.

Toutefois, la FDA, après avoir pris connaissance de certains « rapports portant sur des réactions graves » affectant en particulier l’appareil respiratoire, vient de publier une mise en garde à l’égard de ce produit. Selon cette autorité de contrôle, les cas les plus graves, ont été constaté chez des patients –adultes et enfants- chez qui la toxine botulique a été utilisée à des fins thérapeutiques (pour soigner des contractions incontrôlables des muscles du cou et des épaules, strabisme ou battements incontrôlés des paupières) ; à des doses nettement plus élevés que lors d’un usage en cosmétiques.

Les responsables de la FDA soulignent d'ailleurs qu’aucun cas n’a été rapporté à propos de personnes ayant utilisé la toxine botulique dans le cadre d’un usage cosmétique. La FDA demande cependant une grande vigilance de la part des médecins et des malades, mais n’interdit pas l’usage de ce produit. .../...

Les toxines botuliques

*Rappelons que les toxines botuliques sont de puissants poisons. Elles provoquent une maladie appelée le botulisme. Comme le précise l'Organisation Mondiale de la Santé, « le botulisme a une faible incidence mais la mortalité est élevée si le traitement n'est pas immédiat. La maladie est mortelle dans 5 à 10 % des cas. Les premiers symptômes caractéristiques sont une asthénie marquée, une sensation de faiblesse et des vertiges. Les troubles visuels, la sécheresse buccale et les troubles de l'élocution et de la déglutition apparaissent ensuite. Il arrive que l'on observe des vomissements, de la diarrhée ou de la constipation et un ventre ballonné. La maladie évolue vers une faiblesse du cou et des bras avant de toucher les muscles respiratoires et ceux du bas du corps. La paralysie peut rendre la respiration difficile. Il n'y a pas de fièvre, ni de perte de conscience. En général, des symptômes identiques apparaissent chez les personnes ayant partagé les mêmes aliments. La plupart des cas guérissent s'ils sont traités immédiatement et correctement, c'est-à-dire en posant rapidement le diagnostic, en administrant sans délai l'antitoxine et en instaurant des soins respiratoires intensifs.


Publié le Mardi 12 Février 2008 dans la rubrique Bien-être | Lu 9525 fois