Sommaire
Senior Actu

« Bonjour Facteur », une convention restée lettre morte ?

Dans le cadre du plan canicule, le ministre de la Santé et des solidarités Xavier Bertrand a signé fin juin 2005 avec le président de la Poste Jean-Paul Bailly, une convention intitulée « Bonjour Facteur », proposant pour la première fois en France aux collectivités locales, de mettre en place « une mission de veille et alerte grâce aux facteurs, pour les personnes les plus fragiles ».


Dans le cadre de cette opération « Bonjour Facteur », les personnes âgées peuvent donc recevoir à domicile, depuis un mois maintenant, la visite d’un facteur venu s’informer sur leur état de santé.

Comme le révèle « Le Canard Enchaîné », chaque visite est facturée trois euros aux collectivités locales, qui sont aidées par les DDASS, mais les postiers ne touchent rien. Et l’hebdomadaire satirique d’ajouter que la Poste confirme ces informations mais précise qu'une visite (cinq au maximum par jour) est intégrée dans le temps de travail de l'agent.

Les facteurs concernés par cette opération ont reçu une sensibilisation sur les réflexes à avoir avec les personnes âgées. En cas de problème, ils doivent contacter un service compétent de la collectivité territoriale et faire un rapport sur les visites effectuées à chaque fin de tournée.

Toujours selon « Le Canard Enchaîné », « moins d’une dizaine de mairies ont, pour l'instant, signé cette convention, préférant affecter des travailleurs sociaux à cette tâche ». De plus, il faut bien avouer que cette action n'a pas été tellement médiatisée jusqu'à maintenant et qu'il n'est pas évident que les villes soient toutes au courant de cette nouvelle opération qui semble plutôt intéressante sur le papier.

Cependant, comme l'explique un syndicaliste à l'hebdomadaire satirique, « beaucoup de facteurs n'ont pas attendu les instructions de la Poste pour prêter attention aux petits vieux qui vivent seuls ».


Publié le Jeudi 28 Juillet 2005 dans la rubrique Divers | Lu 2395 fois