Sommaire
Senior Actu

Bible express illustrée de Gabby : Bi-Bible fricotée


A un moment ou l’autre de sa vie on est plus ou moins tenté de lire la Bible. Chacun y trouve un intérêt. Si on a l’âme religieuse c’est une évidence. L’intellectuel y approfondira sa culture. L’historien y confrontera ses connaissances. Le littérateur étudiera les différents modes d’expression et l’artiste recherchera une source d’inspiration inépuisable. Le philosophe et le sociologue verront ce qu’elle a de structurant, l’amateur de merveilleux et le lecteur de saga seront comblé.
Bible express illustrée de Gabby : Bi-Bible fricotée

On peut aussi la prendre pour une supercherie. Ou prendre le parti de se gausser. C’est cette option qu’a prise Gabby dont la Bible est aujourd’hui rééditée dans un beau fax-similé.

Autant prévenir tout de suite les bigots : ils vont beaucoup rire car cette Bible est une pochade. Elle fut écrite en 1896 en plein bouillonnement anticlérical. La passionnante préface de Jacqueline Lalouette retrace l’histoire de ces écrits anti-bibliques et place cette œuvre dans son contexte.

L’Ancien et le Nouveau Testament sont réécrits avec une verve burlesque, un rien paillarde et satirique. On y retrouve tous les prophètes « ces empêcheurs de danser en rond » dont Elie « grand saint devant l’Eternel et grand raseur devant les hommes » et les rois comme Jéhu « qui fit démolir le temple de Baal pour y installer à la place des WC à 0F15 centimes, avec serviettes hygiéniques ». De Tobie on retient qu’il était socialiste avec « un poil dans la main et passait sa vie dans les cafés et les réunions publiques ». Les flatulences d’Antiochus resteront dans les mémoires.

Voici comment est présenté la Vierge : « Marie avait à cette époque quinze ans et des dents en acier bruni, elle était grande, svelte, la démarche d’une princesse, le pied léger, mais son bon fonctionnement exigeait qu’elle fut graissée régulièrement ».

Le texte est illustré de dessins iconoclastes. Ainsi voit on Eve en bas résille, Noé en redingote mais cul nu et Saint Luc en docteur Diafoirus s’apprêtant à faire un lavement.

Cet ouvrage délicieusement voltairien est juste assez irrévérencieux pour aiguiser la lecture critique de la Bible, la vraie (ou de l’une d’entre elles), juste assez blasphématoire pour ne pas blesser les consciences.

Bible express illustrée
Gabby (commentaire Jacqueline Lalouette)
Editions de la Martinière
179 pages
29 euros


Publié le Lundi 27 Août 2007 dans la rubrique Culture | Lu 5500 fois