Sommaire
Senior Actu

Berlin : Annegret Raunigk enceinte de quadruplés à 65 ans

La natalité allemande fait partie des plus basses d’Europe. En tout cas, ce n’est pas la faute d’Annegret Raunigk, institutrice à Berlin (Allemagne), 65 ans, enceinte de quadruplés et déjà maman de treize enfants et sept fois grand-mère.


Berlin : Annegret Raunigk enceinte de quadruplés à 65 ans
Ce qui était encore exceptionnel au début du siècle commence à devenir presque « courant ». Enfin, pas encore tout à fait, mais pas loin ! On assiste en effet depuis une dizaine d’années à une multiplication des accouchements de femmes de plus de 50/60 ans. Cette année, c’est au tour d’une institutrice berlinoise de 65 ans d’être enceinte de quadruplés.
 
Annegret Raunigk, connait très bien les enfants. Institutrice de profession, elle a en effet déjà eu treize enfants, dont le dernier (une petite fille) il y a moins de 10 ans. Elle était déjà, à l’époque, considérée comme une maman senior… Dix plus tard, suite à la demande de sa plus jeune fille qui voulait un petit-frère ou une petite soeur, elle retombe enceinte par le biais d’une insémination artificielle réalisée à l’étranger. Or, les quatre ovules implantés ont tous été fécondés.
 
La « maman-grand-mère » est donc de nouveau enceinte, et cette fois-ci, de quadruplés. Si tout se passe bien, elle donnera donc naissance à quatre bébés à l’âge de 65 ans. Probablement un « record » dans le monde de la maternité.
 
Naturellement, cette grossesse, bien qu’extraordinaire, ne fait pas l’unanimité. Ni chez les spécialistes, ni sur le web où les internautes s’inquiètent de l’âge avancé de cette mère de famille nombreuse qui vit sans mari. Cependant, compte tenu de l’âge de ses enfants les plus grands (elle a déjà sept petits-enfants) on peut imaginer qu’en cas de problème, ces fils et filles pourraient prendre le relais…
 
« Les risques maternels, explique le professeur Michel Tournaire de la maternité Saint Vincent de Paul à Paris, y compris le décès, augmentent un peu à partir de la quarantaine, plus à partir de cinquante ans et trop à partir de 55 ans ». Ce spécialiste verrait donc la limite d’âge autour de la cinquantaine.
 
De son côté, le professeur Italien Severino Antinori estime qu’il ne faut pas aller au-delà de 63 ans. Considérant qu’ensuite, la différence d’âge entre la maman et son fils sont trop grandes, et que les risques que l’enfant soit orphelin très tôt sont trop élevés.
 
Actuellement, le « record » français est détenu par une femme de 62 ans qui a eu son fils en 2001 et le « record » mondial revient à cette Indienne qui a donné naissance à des jumeaux au cours de l’été 2008 à l’âge de 70 ans.
 
Selon un professeur israélien, « Le pique de fertilité chez les femmes se situe à l'âge de 28 ans, ensuite il commence à décliner légèrement pour s'accélérer à partir de l'âge de 32 ans. » Et d'ajouter que 40% des femmes âgées de plus de 35 n'arrivent pas à tomber enceinte. Ce chiffre s'élève à 60% à partir de 40 ans et à 90% à 45 ans.


Publié le Mardi 14 Avril 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1720 fois