Sommaire
Senior Actu

Bénévolat : les retraités de l’association québécoise AREQ cumulent plus de 65 millions d’heures par an

L’Association des retraitées et retraités de l’enseignement du Québec (A.R.E.Q.) a dévoilé les résultats d’une enquête révélant que la moitié de ses membres font du bénévolat, ce qui représente l’équivalent de plus de 65 millions d’heures d’engagement social par année. Et l’association de souligner que « ces résultats illustrent la contribution majeure, parfois occultée, des seniors à la société québécoise ».


« Les résultats de notre enquête démontrent que des milliers de seniors sont impliquées à fond dans leur communauté et auprès de leurs proches. Les préjugés parfois véhiculés à l’effet qu’elles sont un fardeau social et économique sont donc non seulement erronés, mais ils doivent être combattus avec force. Les aînés sont un actif plutôt qu’un passif », a souligné le président de l´A.R.E.Q, M. Clément Bernard

Ainsi, les principales conclusions de cette enquête de l’AREQ (qui représente 50.000 membres) sont que : la moitié des retraités de l’Association exercent un engagement social bénévole sur une base régulière ; 33% de ces bénévoles offrent de 4 à 7 heures par semaine, alors que 10 % offrent entre 8 et 11 heures et, enfin, 10% accordent plus de 12 heures par semaine ; plus du tiers des bénévoles sont impliqués dans la gestion ou dans l’administration d’organismes et presque autant dans l’organisation d’événements et d’activités ; et enfin, plus de la moitié des bénévoles exercent cet engagement depuis plus de 9 ans.

Dans ce contexte et à titre d’exemples, M. Bernard tient à rappeler qu’au Québec, seulement 8% des personnes de 65 à 75 ans sont affectées par des incapacités graves ou très graves et que 88% des seniors vivent dans leur domicile plutôt qu’en résidence.

Ainsi, pour l’AREQ, le gouvernement doit valoriser davantage le rôle et la place des personnes aînées au sein de la société. Cette valorisation pourrait par exemple prendre la forme d’une campagne de sensibilisation et d’information visant à donner une image plus positive de la contribution de ces personnes sur le plan social, culturel et économique.

Et ce qui est valable pour le Québec pourrait l’être également pour la France. A bon entendeur !


Publié le Mercredi 3 Octobre 2007 dans la rubrique Social | Lu 5019 fois