Sommaire
Senior Actu

Belgique - Canicule : les premiers chiffres officiels en Belgique font état… d’une baisse des décès


Le premier rapport sur l’impact de la canicule de l’été en Belgique, qui vient d’être remis à Rudy Demotte, ministre fédéral des Affaires sociales et de la Santé publique du gouvernement Belge, va certainement provoquer quelques grincements de dents en France.

Le nombre total de décès pour la période juillet-août 2003 se solde en Belgique à 15 891, contre 17 053 pour la même période 2002, soit une baisse de 1 172 décès sur l’année 2003.

Restant encore réservé, le ministre de la santé Belge a invité à considérer ces chiffres « avec prudence », en indiquant que « les données transmises par les administrations n’ont pas toutes été enregistrées ».

Toutefois, ces premières données officielles « n’indiquent pour l’instant pas de hausse du nombre de décès par rapport aux années antérieures pour la même période », affirment les services du ministre, en précisant qu’un sondage réalisé au sein du tiers des hôpitaux généraux durant le mois d’août avait abouti à la même conclusion.

Ces résultats, arrêtés à la date du 5 septembre 2003, seront ensuite affinés en intégrant les chiffres des mois de septembre et octobre, afin de comptabiliser les effets à long terme que la canicule a pu avoir sur des organismes affaiblis.

Mais quel que soit le bilan final, il apparaît d’ores et déjà évident que la Belgique, et avec elle le Luxembourg, font figures d’exceptions dans l’ensemble des pays de l’Europe de l’Ouest.


Publié le Jeudi 9 Octobre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 883 fois