Sommaire
Senior Actu

Baluchon Alzheimer : le gouvernement québécois vient en aide à cette association au concept novateur

L’association québécoise Baluchon Alzheimer va bénéficier d’une aide de 500.000 dollars canadiens (environ 340.000 euros) de la part du gouvernement local. A l’occasion de l’annonce de cet appui financier public, revenons sur le concept de cette organisation communautaire qui vise à faciliter la vie des personnes âgées et dépendantes en installant temporairement une auxiliaire de vie dans une famille, permettant ainsi au conjoint, de respirer un peu...


Dans un communiqué datant de cette semaine, Baluchon Alzheimer exprimait « sa vive reconnaissance au ministre de la Santé et des Services sociaux québécois, monsieur Philippe Couillard et à la ministre responsable des Aînés, madame Marguerite Blais, pour l'annonce d'une aide financière substantielle et récurrente ».

Et de préciser par la même occasion que « cet appui permettra de continuer à offrir répit et accompagnement à domicile aux familles dont un des proches est atteint de la maladie d'Alzheimer ».

Mais revenons un peu sur les deux principaux objectifs de cette association québécoise au concept original. Dans un premier, cette structure doit permettre aux aidants de prendre du répit à l'extérieur de leur résidence en toute tranquillité durant une ou deux semaines sans avoir à transférer leur proche dans un autre milieu. Durant toute la période de répit, c'est-à-dire durant l'absence de l'aidant familial, la baluchonneuse (nom donné aux intervenantes de l'organisme), demeure au domicile de la personne atteinte, et ce, 24 heures par jour. Dans un deuxième temps, il s’agit de soutenir les aidants en leur proposant des stratégies d'intervention adaptées à leurs propres situations difficiles et délicates.

À l'origine du « Baluchon Alzheimer » : Marie Gendron, infirmière de formation et docteur en gérontologie. « Si l'on veut continuer la route alzheimerienne, précise-t-elle, on ne peut pas le faire seul ». Il suffit donc d'un simple coup de fil pour contacter l'association. La famille communique des données sur les habitudes quotidiennes et les grandes étapes de la vie du malade ainsi qu'une liste des situations difficilement vécues par l'entourage. .../...
Baluchon Alzheimer

Et le jour dit, la « baluchonneuse » arrive avec ses effets personnels (une pré-visite est effectuée si la distance le permet). Elle passe 24 heures avec l'accompagnant avant le départ de celui-ci. Durant le séjour, la « baluchonneuse » procède à une évaluation des capacités cognitives du malade et rédige un journal d'accompagnement retraçant les principaux événements de chaque journée.

Comme en témoignent les expériences recueillies, il s'agit d'une aide concrète aux familles souvent épuisées mais tiraillées par la culpabilité d'abandonner, même l'espace d'un instant, la personne malade.

Au fil des ans, Baluchon Alzheimer est passé d'un mode de fonctionnement artisanal à une gestion de type familial. Aujourd'hui, au stade intermédiaire de croissance, la petite structure en place s'avérait nettement insuffisante pour répondre à toutes les demandes de services, pour recruter et former de nouvelles baluchonneuses, pour exécuter les nombreuses tâches administratives et pour solliciter des dons année après année afin de maintenir le service à un coût abordable. Financé de manière aléatoire, sporadique et non récurrente, l'organisme était donc continuellement en mode de survie.

Entre juillet 1999 et août 2007, Baluchon Alzheimer a soutenu 214 familles au cours de 426 baluchonnages (terme utilisé pour décrire le service), ce qui représente 4 451 jours de baluchonnage (soit 106 824 heures de répit pour les aidants). Offert sur tout le territoire du Québec, le service de Baluchon Alzheimer a été dispensé jusqu'à présent dans 76 villes du Québec. La Belgique a adopté le modèle de Baluchon Alzheimer en 1994.

« En créant un maillon unique dans la gamme des services à domicile, il est indéniable que Baluchon Alzheimer répond à la politique gouvernementale et aux objectifs du ministère de la Santé et des Services sociaux en matière de maintien à domicile », souligne encore Marie Gendron.

En résumé, cette aide gouvernementale substantielle et récurrente permettra à Baluchon Alzheimer de consolider son financement, de recruter et de maintenir de nouvelles ressources et de favoriser une accessibilité accrue à ses services.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Site Internet de Baluchon Alzheimer
L'Association 'Baluchon Alzheimer', ou comment aider les personnes en charge d'un malade


Publié le Vendredi 23 Novembre 2007 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 8176 fois