Sommaire
Senior Actu

Avoir un chien est bon pour la santé des seniors

Posséder un chien serait bon pour la santé physique et mentale des personnes âgées. Explications.


Un chien pour booster l’activité physique
On ne cesse de le lire et de l’entendre dans tous les média santé : l’activité physique est excellente pour la santé. Elle renforce le système cardiovasculaire, améliore le sommeil, maintient un bon tonus musculaire et permet à ce titre, de prévenir les chutes et les douleurs dorsales… Entre autres vertus. Si elle est bénéfique à tout âge, elle l’est encore plus chez les seniors chez qui elle permet de ralentir le processus de vieillissement de l’organisme et prévient la perte d’autonomie.
 
Mais alors, comment faire pour inciter une personne âgée sédentaire à bouger plus ? En l’encourageant à adopter un chien, pardi ! Entre promenades obligatoires pour que le chien puisse faire ses besoins, jeux, gestes à faire pour toiletter l’animal et balades d’agrément, un chien représente une véritable incitation au mouvement.
 
Une étude publiée en 2014 dans la revue Preventive Medicine réalisée sur un échantillon de personnes âgées de 79 ans en moyenne montre même que les ainés qui possèdent un chien ont un taux d’activité supérieure de 12% par rapport aux personnes qui n’en possèdent pas.
 
Un des auteurs de l’étude, le Dr Zhiqiang Feng de l'université Saint Andrews en Ecosse, avance même que le niveau d’activité physique d’une personne âgée avec un chien est équivalent à celui d’une personne de 10 ans plus jeune que son âge réel. Il s’agit là d’un véritable « plus » pour les propriétaires de chien !
 
Cependant, tous les chiens ne conviennent pas à un maître âgé. Pour un senior, il est évident qu’il faut éviter les races de chien qui ont énormément besoin de se dépenser comme les chiens de berger (border collie, berger australien…) ou les chiens de chasse (type beagle, jack russel…).
 
De même, évitez les races de chien trop puissants ou de trop gros gabarit comme le boxer ou le dogue allemand. Malgré leur gentillesse, un maître âgé pourrait rencontrer des difficultés à les tenir en laisse ! A ce sujet, il existe des fiches très complètes sur les races de chien sur www.toutoupourlechien.com : elles pourront vous aider à faire un choix pertinent.  
 
Un chien pour entretenir le lien social
Avec l’avancée en âge, le risque de se retrouver isolé devient plus important. Les enfants travaillent ou habitent loin, les anciens collègues de travail ont été perdus de vue, les amis se réduisent, les voisins sont indifférents…

Petit à petit le risque est qu’une personne âgée se replie sur elle-même et se coupe peu à peu du monde extérieur en s’enfermant dans un sentiment de solitude pouvant même être à l’origine d’une dépression.  
 
Un chien permet d’éviter cela ! L’animal, en obligeant la personne âgée à sortir plusieurs fois par jour, permet de maintenir un lien social. Lors de ces promenades, le maître rencontre souvent d’autres maîtres de chien du quartier et engage le dialogue.
 
Le chien constitue d’ailleurs souvent un bon prétexte à engager une conversation et le premier sujet de discussion. Jour après jour, de promenades en promenades, de belles amitiés, parfois intergénérationnelles, peuvent même naître entre maîtres de chien qui se retrouvent alors pour se promener ensemble… et rompre la solitude.
 
Un chien pour améliorer le moral et la mémoire
Bien qu’on ne puisse encore l’expliquer scientifiquement, les chiens ont un effet « anti-dépresseur », « anxiolytique » et permettraient de favoriser le travail sur la mémoire.

Plusieurs hôpitaux en France, dont l’hôpital psychiatrique Philippe Pinel à Amiens, utilisent d’ailleurs la présence de chiens pour apaiser leurs patients ou pour faire travailler la mémoire les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
 
Lorsque que l’on sait que ces pathologies touchent préférentiellement les seniors, la présence d’un chien ne peut donc que leur être bénéfique en les aidant à lutter contre l’apparition de ces maladies !


Publié le Jeudi 27 Juillet 2017 dans la rubrique Bien-être | Lu 2651 fois