Sommaire
Senior Actu

Avenir des retraites : six Français sur dix estiment que c’est aussi une question de responsabilité individuelle

Pour la troisième année consécutive, l’assureur AXA publie les résultats de son baromètre annuel sur la retraite… un sujet qui devient une préoccupation grandissante chez les Français, actifs comme retraités. Mais selon les auteurs de cette étude, le principal enseignement de ce 3ème baromètre est que « les Français souhaitent partager avec l’Etat la responsabilité du financement des retraites ».


Travailler plus et épargner plus tôt…
Les Français sont prêts à travailler jusqu’à 62 ans et demi
L’espérance de vie augmente et, avec elle, les besoins en matière de financement de retraite. Les Français en sont conscients et se déclarent prêts à travailler au moins jusqu’à 62 ans et demi (quand l’âge légal de départ en retraite se situe à 60 ans).

En 2006, on épargne dès 31 ans
Un actif sur deux a déjà commencé à préparer sa retraite et la prise de conscience est de plus en plus précoce. L’âge de préparation commence en moyenne à 31 ans, contre 40 ans pour les retraités.

Les femmes actives, en revanche, tardent davantage dans la préparation de leur retraite puisqu’elles commencent à épargner en moyenne 3 ans après les hommes.

Les Français connaissent de mieux en mieux le montant de leur future retraite.
En 2006, 20% des actifs (contre 12% en 2005) et un jeune sur six déclarent avoir « une bonne idée » de ce montant. Les actifs épargnent en moyenne 198 euros par mois pour préparer leur retraite. Les hommes épargnent près de deux fois plus que les femmes ; comme pour rattraper le temps perdu, les plus de 45 ans épargnent deux fois plus que les moins de 45 ans.

Pour améliorer leur retraite, 52% des Français choisissent l’assurance-vie et 36% d’entre eux investissent dans l’immobilier. Par ailleurs, 16% des actifs ont souscrit un PERP.
Avenir des retraites : six Français sur dix estiment que c’est aussi une question de responsabilité individuelle

…Pour Compenser un système de retraite affaibli…
Une très large majorité (93%) des Français estime que la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) est soumise à de sérieuses difficultés. Plus de la moitié (56%) juge le système de retraite actuel insatisfaisant, un sentiment encore plus marqué chez les femmes (65%) et les bas salaires (62%). Un quart (24%) des actifs vont jusqu’à parler d’un système en « crise ». Enfin, 57% des 25-34 ans pensent que la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse n’existera plus quand ils auront atteint 75 ans.

Une réforme des retraites est attendue par 78 % des actifs
Cette réforme passerait d’abord pour 84% de ces actifs par une augmentation du nombre d'années travaillées et pour 75% d’entre eux par une réduction du montant de la retraite. La position des retraités est plus nuancée, 65 % s’attendent à une réforme mais touchant davantage le nombre d’années travaillées.

…Qui génère des revenus incertains voire insuffisants
83% des Français associent la retraite à une baisse du pouvoir d’achat
L’association retraite – baisse de revenu gagne du terrain à 83%, contre 80% l’année dernière.

Plus de la moitié (53%) des Français estiment que le montant de la retraite est ou sera insuffisant. Les femmes actives (qui partagent ce sentiment pour 63% d’entre elles) sont particulièrement inquiètes.

Les retraités estiment qu’il leur manque 275 euros par mois pour vivre correctement
275 euros : c’est le montant net mensuel qui fait défaut aux retraités pour subvenir aux besoins de leur ménage. Alors que la retraite moyenne des Français atteint 1560 euros, les besoins nécessaires au ménage sont estimés à 1835 euros.

Etat providence et retraite à 55 ans : des illusions perdues ?
Une responsabilité partagée
Même si les Français sont conscients de leur responsabilité dans la constitution de la retraite, ils estiment que cette responsabilité doit être partagée avec l’Etat. Ainsi, ils sont 78% à estimer que l’Etat doit contribuer à son financement.

On continue de rêver à une retraite à 55 ans
Si les actifs sont confrontés à la réalité d’un départ minimum légal à la retraite à partir de 60 ans, ils continuent néanmoins de fixer l’âge idéal de départ à la retraite à 55 ans. A noter que seul un retraité actuel sur trois a bénéficié d’un départ anticipé à la retraite.

Ces chiffres sont extraits de la troisième édition du Baromètre AXA de la Retraite.

L’étude a été menée par le groupe GfK du 30 août au 8 septembre 2006. Dans 16 pays*, 11 590 personnes actives et retraitées, issues de toutes les classes sociales, ont été interrogées sur leur situation, leurs habitudes, leurs consommations, leurs projets tant au plan financier qu’en matière de santé ou encore de loisirs.

Les résultats de l’enquête sont consultables sur http://www.retirement-scope.axa.com/

* Par ordre alphabétique : Allemagne, Australie, Belgique, Canada, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Hong-Kong, Italie, Japon, Nouvelle Zélande, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Singapour.


Publié le Vendredi 23 Mars 2007 dans la rubrique Retraite | Lu 7849 fois