Sommaire
Senior Actu

Avec ou sans canicule, les petits frères des Pauvres sont présents aux côtés des personnes âgées isolées

Se préparer à une éventuelle canicule… Depuis 2004, les petits frères des Pauvres s’associent au « plan canicule » des pouvoirs publics et ont mis en place plusieurs actions : actions d’information et de prévention auprès des bénévoles, recensement des personnes fragiles et des bénévoles disponibles, salariés référents qui assurent une présence tout l’été, rappels des règles à suivre en cas de fortes chaleurs...


Dès qu’un pic de chaleur survient, le plan d’action se met en place, les visites sont renforcées, des appels sont passés à la liste des personnes âgées identifiées.
 
Mais l’association n’attend pas que l’alerte soit déclenchée pour intervenir, certains pics de chaleur peuvent avoir des conséquences lourdes pour des personnes fragilisées.
 
En 2012, par exemple à Toulouse, le niveau d’alerte a été déclenché du 17 au 22 août. Sans attendre cette date, le référent avait envoyé un mail aux bénévoles pour rappeler les recommandations en cas de fortes chaleurs et recenser les bénévoles disponibles, mis en place une vague d’appels téléphoniques auprès de 100 personnes âgées accompagnées repérées comme particulièrement fragiles et réajuster les activités qui étaient programmées.
 
Proposer des vacances pour les plus isolés et les plus précaires : entre juin et septembre, les petits frères des Pauvres se mobilisent pour être encore plus à l’écoute des besoins et des désirs des personnes âgées. Des séjours de vacances sont organisés dans les 18 maisons de vacances de l’association pour rompre la solitude, oublier les soucis quotidiens, bénéficier d’un « ailleurs » en étant accompagné, délaisser un temps sa dépendance, sa mobilité réduite, sa maladie… Ce sont plus de mille bénévoles qui donnent de leur temps pour sortir les personnes âgées de leur isolement.
 
Développer une démarche citoyenne tout au long de l’année : 10 ans après la canicule de 2003, le plan canicule est présent à l’esprit, bien relayé par les médias, les mairies ou les commerçants. Le grand public est désormais mieux sensibilisé, les personnes âgées concernées aussi. Mais l’isolement des ainés, ce n’est pas que l’été, c’est toute l’année... C’est la raison pour laquelle les petits frères des Pauvres se mobilisent au quotidien et encouragent les citoyens à développer des démarches de solidarité intergénérationnelle.
 
C’est aussi pour cela que l’association participe au débat public, prend des positions sur la place des personnes âgées dans la société, la perte d’autonomie…, propose des initiatives et alerte sur l’isolement et l’exclusion des personnes âgées les plus fragiles comme à l’occasion de la journée internationale des personnes âgées le 1er octobre.


Publié le Mardi 23 Juillet 2013 dans la rubrique Social | Lu 616 fois