Sommaire
Senior Actu

Aux origines des langues et du langage de Jean-Marie Hombert : une aventure humaine


« 1 Au principe était la parole, la parole était chez Dieu et la parole était Dieu.
2 Elle était au principe chez Dieu.
3 Tout a existé par elle et rien de ce qui existe n’a existé sans elle.
4 En elle était la vie et la vie était la lumière des hommes
».

Aux origines des langues et du langage de Jean-Marie Hombert : une aventure humaine

Les premiers versets de l’Evangile selon Jean témoignent de la prééminence de la parole : elle est créatrice du monde. Dans l’Ancien Testament le premier homme est chargé de donner un nom aux animaux de la Création. Les philosophes, de tout temps, s’interrogent sur le lien qui unit le nom et l’objet désigné.

L’apparition du langage est un thème récurrent de la pensée des hommes. On retrouve l’universalité de ce questionnement sous des formes diverses, dans les différentes cultures, par le biais de mythes, de religions, de philosophies.

La problématique de l’origine du langage nous est expliquée par cet ouvrage encyclopédique conduit par Jean-marie Hombert. Celui-ci dirige une équipe de scientifiques, chacun spécialisé dans un domaine précis décliné en quinze chapitres.

Linguistes bien sûr, mais aussi archéologues, anthropologues, philosophes, neurologues, généticiens nous font part de leurs recherches. C’est là, l’autre intérêt de ce livre. Nous assistons , nous lecteurs profanes, à l’élaboration de thèses scientifiques. Les hypothèses sont analysées avant d’être pour certaines rejetées, pour d’autres validées, parfois seulement, et les auteurs nous le signale, parce qu’elles sont les plus vraisemblables.

« Le langage n’est pas apparu dans l’esprit humain comme par magie ».

L’évolution du cerveau humain, l’organisation des régions cérébrales mais aussi les modifications physiologiques en particulier du larynx posent les conditions de l’apparition du langage.

Le langage pour quoi faire ? Pour communiquer, évidemment. Mais les animaux communiquent aussi. Quid de la singularité humaine ? C’est à cela que répondent les chercheurs en démontrant que si le langage humain est unique c’est qu’il diffère de celui des autres animaux.

La paléoanthropologie nous enseigne la formidable révolution qui est l’émergence de l’homme anatomiquement moderne : l’homo sapiens. Un chapitre est consacré à la conquête du monde par cet homme nouveau due parfois au hasard mais principalement à l’invention de techniques favorisées par le développement du langage.

D’autres chapitres suivent le parcours qui va du son au mot pour aboutir à la narration. Sont explorées ensuite les langues, leurs origines, leurs évolutions, leurs morts, y compris la langue des sourds-muets. Comment s’apprennent-elles ? Quels sont les processus de la maîtrise du langage chez le nourrisson et chez l’enfant sont des thèmes abordés.

Chaque langue est une richesse car elle porte en elle la manière de saisir le monde. L’étude de l’origine des langues amène à l’étude de l’origine de la culture. On dénombre environ 6.000 langues vivantes parlées actuellement dans le monde. On estime entre 83 et 92 % le nombre d’entre elles qui s’éteindront au cours de ce siècle. C’est notre patrimoine, c’est notre diversité qui est menacée.

Nous sortons de ce livre avec la conscience d’appartenir pleinement au règne animal, à son évolution logique et extraordinaire, spécifiquement humain. De bout en bout passionnant !

Aux origines des langues et du langage
Sous la direction de Jean-Marie Hombert
Edition Fayard
514 pages
48 euros


Publié le Lundi 25 Septembre 2006 dans la rubrique Culture | Lu 4119 fois