Sommaire
Senior Actu

Autriche – Congrès international de cardiologie à Vienne


Le congrès annuel de la Société européenne de cardiologie s’est tenu à Vienne du 30 août au 3 septembre 2003. Environ 25 000 médecins et 15 000 professionnels de 145 pays ont participé à l’évènement, organisé par la société autrichienne de cardiologie « OeKG ». L’objectif était de présenter les dernières avancées de la recherche sur le coeur. Un des points forts de ce congrès a concerné les nouveaux « stents ». Un stent est une endroprothèse coronaire métallique en forme de tube grillagé, utilisé par exemple pour l’artérite, afin d’écarter les vaisseaux rétrécis. Les nouveaux modèles libèreraient des médicaments, ce qui réduirait les risques de reblocage des artères à 5/10 %. Dans un autre registre, Eberhard Gunsilius de la Clinique universitaire de médecine interne d’Innsbruck a présenté ses contributions dans l’emploi de cellules-souches provenant de la moelle osseuse dans le but de revasculariser le myocarde. Enfin les médecins urgentistes de l’Hôpital général de Vienne, ont présenté une méthode révolutionnaire qui devrait permettre de réduire d’un quart les morts par arrêt cardiaque. Il s’agirait de refroidir le patient à une température comprise entre 32 et 34 degrés Celsius, afin d’équilibrer l’approvisionnement et les besoins en oxygène du cerveau. En effet suite à une réanimation, si le patient reste inconscient, son cerveau n’est alimenté qu’à 50% de ses besoins en oxygène. Ce refroidissement du corps pourrait permettre de diminuer les besoins du cerveau en oxygène de 50%, et donc de les égaliser par rapport à l’approvisionnement effectif.


Publié le Jeudi 11 Septembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 858 fois