Sommaire
Senior Actu

Autonomie : un tiers des Français entouré d’une perte en perte d’autonomie

D’après le dixième baromètre FHF/TNS Sofres sur « les Français et le Grand Âge »* réalisé à l’occasion des Salons de la Santé et de l’Autonomie, près d’un tiers des personnes interrogées auraient un de leur proche en perte d’autonomie.


Autonomie : un tiers des Français entouré d’une perte en perte d’autonomie
Le Grand Âge : une préoccupation personnelle pour les Français

Parallèlement à l’accroissement de la part des personnes âgées au sein de la population française, près d’un tiers des personnes interrogées (30%) ont un membre de leur entourage en perte d’autonomie dont 19% un proche parent (parent, grand-parent, arrière-grand-parent).
 
Parmi ces 30% de Français confrontés à la perte d’autonomie, 22% aident personnellement une personne dépendante dans ses gestes quotidiens comme l’habillement, les repas….
 
D’après les résultats de ce baromètre FHF/TNS Sofres, les aidants : sont essentiellement des femmes (61%) ; appartiennent à la classe moyenne peu aisée (32%) ; sont âgées entre 50 et 64 ans (36%) et ne travaillent pas pour 43% d’entre eux.
 
Près de la moitié des Français confrontés à une vraie difficulté pour financer une maison de retraite

Pour choisir un hébergement en maison de retraite ou en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), trois éléments majeurs sont pris en compte par les Français : le nombre de personnels, l’emplacement et les locaux (taille de la chambre, existence d’un jardin, sanitaires individuels…). Mais le principal problème qui se pose dans le choix d’un EHPAD est la capacité à payer un loyer mensuel moyen de 2.200 euros.

Une intervention de l’Etat attendue par les Français pour financer la dépendance

Pour faire face à la prise en charge du Grand Âge, une préoccupation de plus en plus personnelle pour les Français, 47% de la population française attendent que la solidarité nationale finance les dépenses liées à la perte d’autonomie (contre 37% en 2009), contre 22% qui souhaitent rendre obligatoire la souscription d’une assurance individuelle pour les plus de 50 ans.

Enfin, près de neuf Français sur dix (87%) attendent que les pouvoirs publics plafonnent les prix des maisons de retraite ; une attente que partagent 93% des aidants. « La situation actuelle n’est plus tenable. Les pouvoirs publics autorisent la création d’EHPAD privés à des tarifs inaccessibles pour les Français. Il faut stopper cette dérive et donner la priorité aux établissements qui accueillent tous les Français quel que soit leur revenu » explique Frédéric Valletoux, Président de la FHF.

Des solutions d’accueil pour soutenir les aidants

Aider un proche dans ses gestes quotidiens, tous les jours, fragilise particulièrement l’aidant et met à mal ses activités personnelles. Pour lui permettre de « souffler », des solutions d’accueil des personnes en perte d’autonomie (de jour, de nuit ou des hébergements temporaires) sont mises à sa disposition. Dans certains EHPAD publics ces solutions originales sont parfois mal connues des aidants (24% en ignorent l’existence selon le sondage).

*Etude FHF/TNS Sofres réalisée auprès de 1 011 personnes âgées de 18 ans et plus par interview en face à face à domicile – du 27 mars au 30 mars 2013.


Publié le Jeudi 30 Mai 2013 dans la rubrique Santé | Lu 1208 fois