Sommaire
Senior Actu

Australie : manque de main d'oeuvre programmé dans un pays vieillissant

Alors que le taux de chômage en France continue péniblement à se résorber, le gouvernement australien vient de publier un rapport indiquant que le marché du travail local pourrait être confronté, dans les années à venir, à un manque de main d’œuvre, compte tenu du vieillissement de la population.


Ce nouveau rapport intitulé « La force de travail de demain » a été réalisé par le ministère de l’Emploi, précise un article de l’agence Reuters. Il souligne que l’avancée en âge de la main d’œuvre australienne pourrait entraîner dans les cinq prochaines années, un manque annuel de 195.000 salariés qualifiés.

« Compte tenu du vieillissement de la population, certains secteurs d’activité et notamment l’industrie, où les employés âgés sont fortement représentés, pourraient connaître une carence de main d’œuvre dans les années à venir » affirme cette étude gouvernementale.

Et d’ajouter qu’entre 2000 et 2005, la population en âge de travailler a augmenté de 175.000 personnes par an. Cette tendance s’amenuise déjà, puisque d’ici 2010, ce chiffre devrait tomber à 138.000 et chuter à 57.000 entre 2020 et 2030. Parallèlement, l’arrivée à l’âge de la retraite des baby-boomers risque d'entraîner une raréfaction de la main d’œuvre qualifiée.

Il est vrai que l’Australie, à l’instar de nombreux autres pays développés connaît un vieillissement de sa population. Ainsi, le nombre d’Australiens de 65 ans et plus devrait doubler d’ici 2042 et ceux de 85 ans et plus, quadrupler.

Cette situation démographique inquiète les autorités locales dans la mesure où l’été dernier, le pays a connu son taux de chômage le plus bas, relevé en 29 ans (5%). Même si dans l’absolu il s’agit plutôt d’une bonne nouvelle, en fait, la situation du marché du travail est telle, que certains domaines d’activité comme l’ingénierie, la santé ou la comptabilité, doivent déjà faire face à un manque de main d’œuvre qualifiée.

De son côté, la Banque centrale australienne craint que l’étroitesse du marché de l’emploi entraîne une augmentation des salaires et que cette situation favorise l’inflation.

Actuellement le gouvernement tente d’imposer une législation du marché du travail plus flexible, mais ces nouvelles lois doivent faire face aux revendications des syndicats et à une opinion publique majoritairement contre.

Pour en savoir plus, lire aussi :

Une grande banque australienne garantit l’emploi de ses salariés seniors
Lancement d’une étude de 20 ans sur le « bien vieillir » en Australie
Des politiques en matière de vieillissement adaptées à l'avancée en âge des baby-boomers
Australie : manque de main d'oeuvre programmé dans un pays vieillissant


Publié le Mardi 6 Décembre 2005 dans la rubrique Emploi | Lu 3621 fois