Sommaire
Senior Actu

Australie – Pour une meilleure reconnaissance de la sexualité des seniors âgés


Y a-t-il un sujet plus délicat et plus tabou que la sexualité chez les personnes âgées ? Pourtant, au congrès des professionnels de santé qui s’est tenu à Melbourne le 4 août dernier, le professeur Rhonda Nay a insisté sur l’importance de ne pas dénigrer ni omettre la possibilité d’avoir une vie sexuelle satisfaisante à un âge avancé.

La sexualité chez les seniors est souvent considérée comme dégradante et dans le meilleur des cas comme simplement inexistante.

R. Nay constate à ce titre que « Les médias, qu’il s’agisse de la télévision ou des journaux, associe le sexe à la jeunesse ». Le tollé d’indignation qu’a suscité la publicité de la compagnie d’assurance-santé allemande Swica présentant un couple de septuagénaires dévêtus et s’embrassant, suffit à montrer l’ampleur des idées préconçues.

La prise en compte des besoins et du bien-être des personnes âgées passe pourtant par une reconnaissance de leur sexualité. Ainsi que par le respect de leur intimité.

Selon la spécialiste, la sexualité est nécessaire à l’épanouissement identitaire quel que soit l’âge de la personne. En plus d’accepter que les seniors puissent avoir une vie sexuelle, il convient de fournir toutes les informations relatives à l’évolution physiologique normale due à l’âge et de prévenir une personne âgée qui doit subir une intervention chirurgicale ou suivre un traitement risquant d’altérer sa condition sexuelle.

Prendre en compte cet aspect de la vieillesse permet de considérer les personnes âgées comme des personnes à part entière. « Définir un être d’asexué revient à lui ôter son humanité », conclut le professeur.

Pour en savoir plus :
article senioractu du 17/06/04 France « sexualité des personnes âgées : vers une nouvelle conscience de la libido »
article senioractu du 01/07/04 France « Une grande enquête sur la sexualité des Français vient de sortir »


Publié le Jeudi 26 Août 2004 dans la rubrique Société | Lu 2089 fois